Alpes : Les décès accidentels s’enchaînent dans le massif du Mont-Blanc

MONTAGNE Un skieur américain de 37 ans a trouvé la mort dimanche...

E.F. avec AFP
— 
Le massif du Mont Blanc. Illustration.
Le massif du Mont Blanc. Illustration. — CYRIL VILLEMAIN / 20 MINUTES

La saison de ski s’achève de manière dramatique dans le massif du Mont-Blanc (Haute-Savoie). Dimanche après-midi, un Américain de 37 ans s’est tué en ski après avoir fait une chute de plusieurs centaines de mètres à 3.100 mètres d’altitude.

Selon les premiers éléments de l’enquête, confiée au Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix, le trentenaire, qui dévalait avec ses amis le couloir des Cosmiques, aurait commis une erreur technique qui l’aurait emporté dans une chute vertigineuse sur cet itinéraire classique mais pentu et caillouteux. Il serait mort sur le coup.

Le troisième décès en huit jours

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de l’accident, survenu quelques jours seulement après la mort d’un skieur de 24 ans. Jeudi dernier, le jeune homme avait perdu la vie après avoir dévissé de plusieurs centaines de mètres alors qu’il descendait un couloir de l’Aiguille Verte, un des plus beaux sommets du massif du Mont-Blanc. Un randonneur qui avait assisté à la scène avait alerté les secours. Le PGHM avait retrouvé le garçon mort et avait ramené sa dépouille dans la vallée.

>> A lire aussi : Isère : Un randonneur retrouvé mort dans le massif de la Belledonne

 

Le 10 avril, un autre décès avait eu lieu dans le même massif. Un randonneur à ski de 67 ans était décédé après une chute de plusieurs centaines de mètres, survenue dans un couloir de l’Aiguille qui Remue, à 3.600 mètres d’altitude.

Lors de l’accident, il était en compagnie de sept autres randonneurs et redescendait en ski l’itinéraire qu’il venait de grimper. La victime avait été la dernière personne à s’engager dans la descente.

Elle avait chuté dès le début puis a dévalé le couloir sur 400 mètres à 600 mètres.