Lyon: La Cité de la gastronomie sur les rails grâce à la mobilisation du privé

HÔTEL-DIEU La Métropole a fait appel aux mécènes pour financer le projet…

Elisa Frisullo

— 

La cour intérieure du futur Hôtel-Dieu de Lyon.
La cour intérieure du futur Hôtel-Dieu de Lyon. — Asylum

Plus rien ne semble menacer la future Cité internationale de la gastronomie de Lyon. Après des débuts compliqués marqués notamment par le maigre appétit affiché initialement par le maire PS de Lyon Gérard Collomb pour ce projet, ce temple de la bonne bouffe ouvrira fin 2018 au sein du Grand Hôtel-Dieu.

Neuf mois après avoir créé un fonds de dotations pour pouvoir financer la Cité, la Métropole de Lyon a annoncé ce jeudi avoir bouclé le tour de table. Dix investisseurs privés, parmi lesquels les groupes Seb, Dentressangle, Apicil ou encore l’Institut Paul Bocuse, ont mis la main à la poche pour un montant total de 10.4 millions d’euros.

Un espace muséal et interactif

La métropole a prévu de participer à hauteur de 4 millions d’euros, la ville apportera 2 millions d’euros et l’État, un million. Cela servira à acheter au groupe Eiffage les locaux devant abriter la Cité mais également à aménager les lieux.

>> A lire aussi : Lyon se mobilise pour la Cité de la gastronomie

Sous le petit Dôme de l’ancien Hôtel-Dieu, le public sera invité à déambuler à travers plusieurs espaces répartis sur 3.900 m2. Au deuxième étage, des démonstrations et dégustations seront proposées aux visiteurs. Le premier étage accueillera « un espace muséal et interactif sur la façon dont les hommes se sont appropriés la nourriture et en ont fait, au fil des siècles, un art de vivre », a rappelé ce jeudi Gérard Collomb.

Un parcours permanent a également été imaginé pour permettre à chacun de découvrir l’histoire de l’ancien hôpital de l’Hôtel-Dieu, de sa construction au 12e siècle jusqu’à sa reconversion actuelle. L’un des axes sera également « le repas gastronomique à la française », a ajouté la directrice du musée des Confluences Hélène Lafont-Couturier, partie prenante du projet.

>> A lire aussi : Lyon: De nouvelles enseignes annoncées au sein du Grand Hôtel-Dieu

Enfin, un espace sera réservé au volet Alimentation/Santé afin de donner au public les clés nécessaires pour conjuguer bien être et bien manger.