Enlèvement de Vicente: L'enquête se poursuit pour retrouver le petit garçon

JUSTICE Le dispositif alerte enlèvement déclenché mercredi soir pour retrouver Vicente, cinq ans et demi, enlevé dans un camp de gens du voyage à Clermont-Ferrand, a été levé…

Elisa Frisullo
— 
Le dispositif alerte enlèvement déclenché mercredi 29 mars 2017 pour retrouver Vicente a été levé.
Le dispositif alerte enlèvement déclenché mercredi 29 mars 2017 pour retrouver Vicente a été levé. — Ministère de la justice

L'alerte enlèvement a été levée ce jeudi soir, mais l'enfant et son père sont toujours recherchés. Mercredi, Jason Lopez, un détenu en cavale de 28 ans, avait enlevé son fils de 5 ans et demi dans un camp de gens du voyage de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) où vivent son ex-compagne et leurs deux enfants.

Il avait alors saisi Vicente, seul dehors devant la caravane et l’avait jeté dans sa voiture, avant de menacer la mère des petits avec une arme de poing, de la frapper et de s’enfuir. L’alerte enlèvement avait été déclenchée mercredi soir pour les autorités afin de mobiliser tous les moyens pour retrouver rapidement cet homme décrit comme « violent ».

Une famille connue médiatiquement

Jason Lopez, 28 ans, est issu d’une famille de gens du voyage, connue médiatiquement pour avoir notamment publié sur la toile des vidéos violentes, teintées de menaces et insultes adressées à des rivaux. Le père de famille était en cavale depuis le 6 décembre 2016 de la prison de Riom, dans le Puy-de-Dôme, où il purgeait une peine de trois ans de prison pour des violences. Il avait alors profité d’une sortie à vélo, autorisée pour certains détenus, pour se faire la belle.

En octobre 2014, alors qu’il était en détention à Nevers, il avait déjà réussi à s’échapper en profitant d’une admission au centre hospitalier local où il était soigné après avoir avalé des lames de rasoir. Il avait été interpellé près d’un an plus tard, en septembre 2015, à Bordeaux. L’homme, condamné à plusieurs reprises, a écopé de quatre ans de prison par contumace, en février, pour l’agression d’une personne âgée pendant le cambriolage de sa maison.


Un conflit familial violent

L’enlèvement de son fils est intervenu dans un contexte familial extrêmement tendu et violent, marqué par de multiples menaces et insultes entre son ex-compagne et lui. En janvier, un mois après le début de sa cavale, Jason Lopez avait été la cible de tirs dans l’Allier. Il avait alors alerté les forces de l’ordre et pris la fuite avant leur arrivée.

Ce jour-là, ces quatre agresseurs présumés avaient été cueillis par les gendarmes et mis en examen. Parmi eux figuraient son ex beau-père et ses deux ex-beaux-frères.