Lyon: Vivre à Londres «décuple la ferveur» des Lyondoners pour l’OL

FOOTBALL Une cinquantaine de Lyonnais vivant à Londres se retrouvent dans un pub pour regarder tous les matchs de l’OL depuis plus de deux ans…

Jérémy Laugier

— 

Cinq membres des Lyondoners, ici au Parc OL lors du derby (2-0) en octobre 2016.
Cinq membres des Lyondoners, ici au Parc OL lors du derby (2-0) en octobre 2016. — Lyondoners

Lyonnais expatriés à Londres, Charles Binet, Frédéric Duranson et Bruno Comard se souviennent avoir vécu de nombreux matchs de l’OL en streaming, seuls sur leur canapé. « Comme Londres compte plus de 300.000 Français, on s’est dit que quelques Lyonnais devaient bien rencontrer le même problème que nous et qu’on pourrait se rassembler », explique Frédéric Duranson, analyste financier dans la capitale anglaise.

Le premier match partagé dans un pub, à savoir un derby en novembre 2014, s’est révélé être un succès avec une trentaine de supporters lyonnais présents. Les Lyondoners sont nés peu après et ont pris leurs habitudes au Comedy Pub de Piccadilly Circus, où tous les matchs de l’OL sont retransmis sur un écran géant.

« Un semblant de vie lyonnaise à Londres »

« Nous sommes entre 20 et 60 à nous retrouver chaque semaine pour avoir un semblant de vie lyonnaise à Londres », sourit Charles Binet (30 ans), account manager dans le digital. Premier fan-club lyonnais de l’étranger officiellement affilié à l’OL depuis ce mois-ci, les membres des Lyondoners sont capables d’échanger 150 messages par jour sur la bande à Lacazette via leur groupe WhatsApp.

« Vivre loin de Lyon décuple notre ferveur pour l’OL », constate Charles, qui n’a pas hésité à se rendre à Rome la semaine passée pour assister au 8e de finale retour de Ligue Europa avec son ami Frédéric. Seul club de supporters d’une équipe de Ligue 1 à Londres, les Lyondoners s’appuient sur les réseaux sociaux pour évoluer, avec notamment 1.600 « likes » sur Facebook.

« On a l’impression de revendiquer nos couleurs à l’étranger »

« Nous voulons fédérer les gens grâce au football mais aussi aller plus loin que ça, insiste Charles Binet. Comme nous sommes loin de nos familles, on se rassemble assez naturellement entre Lyonnais. » Les Lyondoners participent également depuis quelques semaines à la London Supporters League, un championnat de foot à 9 contre 9 dans lequel s’affrontent les clubs de supporters étrangers (AS Roma, Lazio, Juventus, Porto, Celtic Glasgow...).

« Par ce biais, on a l’impression de revendiquer nos couleurs à l’étranger, constate Charles Binet, l’un des fondateurs des Lyondoners. On se bat vraiment pour l’OL. » Inutile de leur parler des quatre clubs londoniens de Premier League, leur passion est définitivement ailleurs.