Lyon: Et si les supporters du Besiktas Istanbul prenaient (aussi) le pouvoir au Parc OL?

FOOTBALL La billetterie de l’OL a été prise d’assaut par les supporters turcs, en vue du quart de finale aller de Ligue Europa, le 13 avril à Décines…

Jérémy Laugier

— 

Qualifiée jeudi contre l'Olympiakos, le Besiktas Istanbul pourrait profiter d'un important soutien du public contre l'OL, y compris à l'aller. BULENT KILIC
Qualifiée jeudi contre l'Olympiakos, le Besiktas Istanbul pourrait profiter d'un important soutien du public contre l'OL, y compris à l'aller. BULENT KILIC — AFP

Déjà impressionnés par la pression des supporters romains jeudi, les joueurs de l’OL savent qu’ils vont vivre une ambiance bien plus dingue encore le 20 avril, lors de leur quart de finale retour de Ligue Europa à Istanbul. Ce que le club lyonnais n’avait sans doute pas vraiment anticipé, c’est que les supporters du Besiktas allaient aussi tenter d’assister en masse au match aller, le 13 avril à Décines.

Si l’OL a ainsi indiqué via les réseaux sociaux que les abonnés seraient prioritaires (jusqu’au 23 mars) pour la billetterie, quelques heures après le tirage au sort vendredi, il n’a pas réellement communiqué sur la mise en vente rapide pour « le grand public » de milliers de places au troisième anneau du Parc OL.​

Plus de 4.000 places réservées au niveau supérieur ?

Une information que n’a pas manqué de remarquer l’importante communauté turque de l'Hexagone. Celle-ci a pris d’assaut la billetterie du site depuis deux jours puisque plus de 4.000 fans du club stambouliote auraient réussi à acheter des places en ligne selon le compte Twitter des supporters du Besiktas vivant en France. Il ne reste ainsi plus ce dimanche la moindre place en vente au niveau supérieur du « formidable outil » lyonnais.

Une situation qui pourrait s’avérer problématique pour l’OL puisque le parcage visiteur réservé au Besiktas devrait déjà contenir environ 3.000 supporters plutôt bouillants. Outre la vigilance sécuritaire accrue que devrait entraîner cette vague turque, la question d’un stade partagé pourrait être un point noir de cette belle aventure européenne. Les fans de l’OL n’ont d’ailleurs pas manqué de vite regretter cette perspective.