VIDEO. Alpes: Après Tignes, le risque d’avalanche reste élevé pour les prochains jours

MONTAGNE Le manteau neigeux est instable dans la plupart des massifs de l’Isère, de la Savoie et de la Haute-Savoie…

Elisa Frisullo

— 

Le 7 mars 2017, à Tignes, en Savoie. Une avalanche a eu lieu ce mardi matin dans la station et a traversé une piste bleue sans faire de victime.
Le 7 mars 2017, à Tignes, en Savoie. Une avalanche a eu lieu ce mardi matin dans la station et a traversé une piste bleue sans faire de victime. — AFP

Lorsque la coulée de neige a semé la panique ce mardi matin à Tignes (Savoie) et traversé une piste bleue sans faire de victime, le risque d’avalanche était de 4 sur 5. Un risque fort, prévu dès lundi dans le bulletin neige et avalanche de Météo France, qui ne devrait pas beaucoup faiblir dans les prochains jours.

Les fortes chutes de neige observées dans les départements alpins de l’Isère, de la Savoie et de la Haute-Savoie, ont en effet fragilisé le manteau neigeux. « En cumul depuis samedi, il est tombé entre 50 centimètres et un mètre de neige selon les massifs. Le vent de ces dernières heures a formé des plaques sensibles aux surcharges, notamment au passage des skieurs », explique à 20 Minutes Daniel Goetz, spécialiste neige et avalanche à Météo France Grenoble.

>> A lire aussi : L’avalanche qui a traversé une piste de ski n’a fait aucune victime à Tignes

Le manteau neigeux reste instable

Mercredi, les chutes de neige devraient fortement diminuer dans les Alpes du nord, quelques centimètres étant attendus en Savoie et en Haute-Savoie et aucun flocon en Isère. « Le risque de départ spontané d’avalanche, comme ce qui s’est sans doute produit à Tignes, va nettement diminuer. Mais le risque de départ provoqué par les skieurs en secteur hors-piste va rester élevé », ajoute le spécialiste.

Le manteau neigeux sera toujours instable, avec des risques d’avalanche évoluant, selon les massifs, du niveau 3 (marqué) au risque 4 (fort). Jeudi et vendredi, le temps sera sec dans les Alpes, mais des coulées de neige seront encore à craindre en raison du redoux.

Nouvelle dégradation ce week-end

« Il s’agit d’un risque d’avalanche d’un autre type, lié à la fonte de neige, notamment sur les versants ensoleillés », ajoute Daniel Goetz, qui prévoit une nouvelle dégradation et des chutes de neige plus modérées pour le week-end prochain. « Nous ne sommes pas sortis de l’hiver », ajoute le spécialiste de Météo France.

Lorsque le risque d’avalanche est élevé, il est donc vivement conseillé aux skieurs et aux randonneurs de consulter les prévisions météorologiques avant de sortir en montagne et de ne pas s’engager sur les secteurs hors-piste.