Ligue 1: A Bordeaux, un match nul « logique » pour Bruno Genesio

FOOTBALL Les Gones conservent leur avance sur les Girondins à l'issue de cette 28e journée de championnat (1-1)...

Laetitia Dive

— 

Le coup franc tiré par Mathieu Valbuena a été décisif (79e)
Le coup franc tiré par Mathieu Valbuena a été décisif (79e) — Mehdi Fedouach

Ils étaient venus pour creuser l’écart avec Bordeaux et se rapprocher du podium. Ce vendredi soir au Matmut-Atlantique, les hommes de Bruno Genesio auront au moins réussi à maintenir la distance après un match nul qui s’est déroulé sous une pluie diluvienne.

A l’issue d’une première période plutôt équilibrée et marquée par une ouverture du score bordelaise (Vada, 16e), les Rhodaniens ont su profiter de la fatigue qui s’était installée dans les rangs girondins : après une faute de François Kamano, Mathieu Valbuena obtient un coup franc, repris de la tête par Emmanuel Mammana qui égalise (79e).

Un match engagé

« Sur l’ensemble du match, le match nul me semble logique, explique le coach des Gones. C’était un match engagé entre deux équipes qui jouent la Coupe d’Europe mais c’est resté dans les normes de la Ligue 1. »

>> A lire aussi : OL: Pourquoi les supporters ont eu tort de s’en prendre à Alexandre Lacazette, «détruit par les sifflets»

S’il se dit déçu du score, Bruno Genesio se réjouit que le but de son équipe ait été marqué sur coup de pied arrêté, « ce qui n’est pas arrivé souvent cette saison ». « C’est rare », confirme Alexandre Lacazette.

Esseulé devant le but de Cédric Carrasso pendant une bonne partie de la rencontre, l’attaquant semble, lui, plus amer que son entraîneur : « Au moins on perd pas on va dire (…), On aurait pu faire mieux, on a essayé de faire le maximum mais ça répond pas toujours à nos attentes ».

La quatrième place ? C’est parti pour durer

Pour le Lyonnais, cette nouvelle journée sans victoire les éloigne encore un peu plus du podium : « C’est très très compliqué. Maintenant, il faut penser surtout à cette 4e place ».

Pourtant, son coach semble s’accrocher à cet objectif (ou du moins il essaie d’y faire croire) : « On garde Bordeaux à distance mais on espérait mieux car on regarde derrière mais aussi devant. On n’a pas rempli les deux objectifs. On attendra de voir les résultats des trois équipes devant nous pour voir si on grappille un petit peu ou si on perdra du terrain ».

>> A lire aussi : Ligue 1: Lyon s'en sort bien et tient Bordeaux à distance