Collision mortelle avec un TGV

C. Bianchi (avec AFP) - ©2007 20 minutes

— 

Trop haut, le convoi exceptionnel a été bloqué par le portique de sécurité. Hier matin, un TGV Paris-Genève a percuté un poids lourd immobilisé sur un passage à niveau à Tossiat, dans l'Ain. Le chauffeur du camion, un Isérois de 50 ans, a été tué sur le coup. Il était descendu de sa cabine pour abaisser son chargement contenant des engins de travaux publics. Trente-cinq personnes à bord du train, dont le conducteur, ont été légèrement blessées.

Les enquêteurs ont dû minutieusement observer les restes de carcasse de l'avant du train pour tenter de comprendre ce qu'il s'est passé sur ce passage à niveau, considéré comme « préoccupant » par l'Etat et la SNCF. « On a mis toute la longueur du train pour s'arrêter », racontait hier Henry Carel, un passager qui devait se rendre à Genève. A l'intérieur des premières rames où certains plafonds se sont écroulés, les voyageurs ont été propulsés hors de leur siège, certains ont eu le nez cassé. Un plan rouge, mobilisant 80 pompiers, 100 gendarmes et deux hélicoptères, a permis de prendre en charge les victimes. Selon les premiers éléments de l'enquête, le convoi exceptionnel dépassait la hauteur réglementaire de 4,40 m pour pouvoir traverser la voie. L'enquête de la gendarmerie devra dire s'il y a eu ou pas « négligence » ou « erreur humaine », a indiqué Dominique Falzon, commandant en second du groupement de la gendarmerie de l'Ain. Les auditions du transporteur Altead et du conducteur de la voiture ouvrant la route du convoi exceptionnel se poursuivaient dans la soirée.

Sur www.20minutes.fr

Interview : un spécialiste des passages à niveau