OL: La «machine» Lucas Tousart n’a pas attendu d’avoir 20 ans pour bluffer la Ligue 1

FOOTBALL Installé comme titulaire incontournable depuis un mois, le milieu défensif de 19 ans a déjà transformé l’OL…

Jérémy Laugier

— 

Même dans les bras de Nabil Fekir, après avoir inscrit un but le mois dernier à Alkmaar (1-4), Lucas Tousart a déjà la stature d'un boss de l'équipe. JOHN THYS
Même dans les bras de Nabil Fekir, après avoir inscrit un but le mois dernier à Alkmaar (1-4), Lucas Tousart a déjà la stature d'un boss de l'équipe. JOHN THYS — AFP

« Machine », « charognard »… Lucas Tousart ne manque pas de surnoms dans le vestiaire de l’OL, comme viennent de le confier Memphis Depay et Anthony Lopes. Le prometteur milieu défensif lyonnais, qui n’est pas entré en jeu le 5 février dans le derby (0-2), est depuis devenu incontournable avec six titularisations de rang (dont cinq succès).

Hyperactif dans l’entrejeu, l’ancien Valenciennois affiche une impressionnante moyenne de 19,25 ballons gagnés lors des quatre dernières journées de championnat. Plus que tout, il affiche une épatante maturité pour un joueur qui fêtera ses 20 ans le 29 avril.

« C’est une vraie bombe, un avion de chasse »

Au même âge, Nabil Fekir, Maxime Gonalons, Rachid Ghezzal, Jordan Ferri mais aussi Sidney Govou ne comptaient pas la moindre apparition en Ligue 1 sous le maillot lyonnais. Alexandre Lacazette avait bien disputé 10 matchs avec l’OL, mais sans connaître de titularisation. Déjà taulier de VA en Ligue 2 à même pas 18 ans, Lucas Tousart a débuté 11 rencontres de l’élite à Lyon et il pourrait en compter sept de plus d’ici son anniversaire.

On comprend enfin mieux pourquoi son ancien entraîneur dans le Nord, David Le Frapper, s’enflammait autant à son sujet lors de sa signature (pour 3 millions d’euros), à la toute fin du mercato estival 2015. « Ce gamin est prêt à affronter la Ligue 1. Mentalement, c’est un guerrier. Pour moi, il a un potentiel exceptionnel. C’est une vraie bombe, un avion de chasse », confiait à 20 Minutes l’actuel coach de la réserve de l’OM.

>> A lire aussi: À Valenciennes, Lucas Tousart était considéré comme «un petit Didier Deschamps»

« Redescendre dans l’anonymat, ça m’a fait un peu bizarre »

Envoyé au casse-pipe par Hubert Fournier pour le dernier match de championnat de l’histoire de Gerland (0-2 contre Angers), Lucas Tousart a passé le reste de sa (frustrante) saison entre la réserve en CFA et les U19 en Youth League. « Je ne le cache pas, cela n’a pas été une période facile à gérer, a reconnu l’intéressé la semaine passée sur le site Olympique et Lyonnais. J’arrivais de Valenciennes, où j’avais joué titulaire, et je connaissais déjà le monde pro. Redescendre d’un coup dans l’anonymat, ça m’a fait un peu bizarre. »

Depuis sa récente explosion coïncidant avec la méforme de Maxime Gonalons, ce sont les adversaires de l’OL qui trouvent bizarre de se heurter à un solide gaillard d’1m85 comblant toutes les brèches au milieu. « Lucas est un garçon qui a besoin de se sentir dans un climat de confiance très fort », évoquait en septembre Ludovic Batelli, son sélectionneur lors du sacre européen des U19 l’été dernier. Un contexte favorable que Lyon a été inspiré de lui fournir cette saison.