Ligue 1: Allan Saint-Maximin tacle l’ASSE où il a eu «l’impression d’être pris pour une marchandise»

FOOTBALL L'attaquant bastiais de 19 ans n'a pas été tendre avec son club formateur...

Jérémy Laugier
— 
Ici à la lutte samedi avec le milieu angevin Baptiste Santamaria, Allan Saint-Maximin a signé 3 buts et 2 passes décisives cette saison. JEAN-FRANCOIS MONIER
Ici à la lutte samedi avec le milieu angevin Baptiste Santamaria, Allan Saint-Maximin a signé 3 buts et 2 passes décisives cette saison. JEAN-FRANCOIS MONIER — AFP

Les saisons passent mais Allan Saint-Maximin garde une certaine rancœur vis-à-vis de l’ASSE. L’attaquant bastiais, qui fêtera ses 20 ans le 12 mars, a en effet évoqué son club formateur dans une interview parue ce mardi dans France Football. « J’ai tout fait pour m’imposer à Sainté avec de bons matchs contre l’OM, Bordeaux et Lille, explique le joueur actuellement prêté dans le club corse par l’AS Monaco. Après, j’ai alterné entre la CFA et les tribunes. Au début, je me disais que j’apprenais le métier, et puis c’est devenu épuisant. »

Lancé en Ligue 1 par Christophe Galtier à seulement 16 ans et 5 mois (en septembre 2013), le prometteur attaquant n’est apparu que 12 fois en championnat jusqu’à l’été 2015. « Saint-Étienne m’a quand même fait prolonger en février 2015, rappelle-t-il. On m’a dit que j’allais avoir plus de temps de jeu. Mais j’arrivais surtout à un an de la fin de mon premier contrat. »

>> A lire aussi: Cette ASSE est vraiment hors cadre et veut «assurer le maintien»

« Le club avait surtout cherché à renforcer ma valeur financière »

C’est sur ce point qu’Allan Saint-Maximin, qui a signé à Monaco avant d’être prêté à Hanovre puis Bastia, en veut surtout à la direction de l’ASSE. « J’avais cette fierté de vouloir m’imposer dans mon club formateur et j’ai donc prolongé. Mais Saint-Étienne m’a vite fait comprendre qu’il ne comptait plus sur moi. Il fallait trouver une solution. Franchement, j’ai eu l’impression d’avoir été pris pour une marchandise. »

Une déclaration lourde de sens qu’Allan Saint-Maximin, transféré pour 5 millions d’euros à l’ASM, assume : « Le club avait surtout cherché à renforcer ma valeur financière en me prolongeant [jusqu’en 2019]. Ça m’a fait un peu mal après coup mais j’ai appris de cette expérience. J’ai compris qu’on était peu de chose dans ce milieu. » Les retrouvailles vaudront clairement le coup samedi, lors d’un Bastia-ASSE crucial pour les deux équipes.