Le gratin des streamers Français attendu au «Lyon e-Sport» ce week-end

E-SPORT Plus de 10.000 spectateurs sont attendus au Palais des sports de Gerland dès vendredi…

Baptiste Noble-Werner

— 

Pour sa 9e édition, le Lyon e-Sport avait accueilli plus de 8.500 spectateurs
Pour sa 9e édition, le Lyon e-Sport avait accueilli plus de 8.500 spectateurs — Florent Perret

Le Palais des sports de Gerland s’apprête à vibrer pour un événement sportif en pleine démocratisation. Du 3 au 5 mars, Lyon va devenir la capitale du sport électronique en accueillant la dixième édition du Lyon e-Sport. « C’est l’événement League of Legends le plus attendu en France », explique Hugo Poiblanc, un des organisateurs.

League of Legends, ou LoL pour les intimes, est un jeu vidéo en ligne qui compte une très grande communauté. L’an dernier, le Lyon e-Sport avait réuni plus de 8.500 spectateurs. « A chaque édition, on arrive à faire venir de plus en plus de gens », détaille l’organisateur qui espère accueillir 10.000 personnes cette année.

Un événement qui sait satisfaire la communauté

Comme le bon vin, ce rendez-vous e-Sport lyonnais semble se bonifier avec le temps. Mais quelle est donc la recette de ce succès ? Hugo Poiblanc apporte une réponse sans hésiter : « Nous pourrions faire un événement autour de plusieurs jeux, mais cela existe déjà dans d’autres villes. On a voulu se concentrer uniquement sur un jeu, League of Legends, pour satisfaire au mieux les joueurs. »

Pour y parvenir, les organisateurs ont mis en place plusieurs tournoirs, dont un professionnel, ainsi qu’un concours de cosplay (de déguisements ndlr). Mais une bonne partie des spectateurs vient pour voir le gratin des streamers français.

La présence des « streamers » les plus connus de France

Ils s’appellent Domingo, Zerator ou encore Jiraya et ont fait de leur passion pour le jeu vidéo leur métier. Tous les soirs, ils jouent en direct devant des dizaines de milliers de spectateurs, si ce n’est plus, et comptent dix fois plus d’abonnés à leurs chaînes.

Pour toucher un public qui s’étend au-delà de l’e-Sport, les organisateurs de la manifestation lyonnaise misent sur eux chaque année : « Leur présence nous apporte le plus gros du trafic. On leur a dédié des espaces personnels avec des écrans géants pour qu’ils puissent jouer devant leurs fans », explique Hugo Poiblanc.

Le week-end entier diffusé en direct sur internet

Tout comme les grands rendez-vous du genre, le Lyon e-Sport est aussi diffusé en direct sur internet. « J’habite loin de Lyon et je ne peux pas faire le déplacement. Je vais regarder les matches en direct sur internet, comme un fan de foot regarderait une rencontre de Ligue 1 à la TV », explique Benjamin, joueur de LoL.

>> A lire aussi : Lyon: Avec Rafsou sur Fifa 2017, l’OL vise le top de l'eSport

Lors de la précédente édition, seize web TVs, dont plusieurs étrangères, étaient présentes sur le salon. « C’est un événement communautaire, chaque web TV peut diffuser nos images. Lors de la précédente édition, on a cumulé presque six millions de vues sur internet sur les trois jours de salon », confie Hugo Poiblanc.