« Pot de départ » pour Journès

D. D. - ©2007 20 minutes

— 

Il ne quitte pas son poste. Et pourtant, hier, une quinzaine d'étudiants ont offert un « pot de départ » à Claude Journès, président de Lyon-II, sur le campus de Bron, l'invitant à « démissionner très vite ». Olivier, un étudiant en sociologie affairé à préparer du vin chaud, lui reproche d'avoir envoyé la police pour débloquer l'université lors des manifs étudiantes contre la loi Pécresse. « La mobilisation continue », a-t-il scandé avec ses camarades, qui n'ont cependant réussi à réunir qu'une quarantaine d'étudiants devant la salade de pâtes. Seule une enseignante est sortie de son bureau pour se plaindre des sifflets.