La sortie de Ghezzal, le secret de Fekir... Les quatre étonnantes histoires de cet OL-Alkmaar

FOOTBALL On vous l'assure, la soirée ne mérite pas de se résumer au niveau de jeu désastreux de l'équipe néerlandaise au Parc OL...

Jérémy Laugier
— 
Jean-Michel Aulas pense avoir une explication à la réussite de Nabil Fekir, auteur d'un triplé jeudi.
Jean-Michel Aulas pense avoir une explication à la réussite de Nabil Fekir, auteur d'un triplé jeudi. — Laurent Cipriani/AP/SIPA

On va avoir du mal à vous vendre qu’une boucherie (7-1) quasiment écrite d’avance au vu de la faiblesse de l’AZ Alkmaar regorge de tas d’histoires. Mais l’après-match a tout de même réservé quatre surprises, jeudi au Parc OL.

>> A lire aussi: Triplé pour Fekir, premier but d'Aouar... Tout Lyon s'est vraiment fait plaisir

Ghezzal n’a pas pesté contre son remplacement

Voir un joueur furax en quittant le terrain, à 4-1 à moins d’un quart d’heure de la fin, ça n’arrive pas tous les jours. C’est pourtant l’étrange attitude qu’a eue Rachid Ghezzal jeudi. Encore une fois plutôt en dedans malgré le festival lyonnais, l’international algérien a assuré que sa colère n’était pas liée à son remplacement.

« Je n’ai pas aimé notre début de deuxième mi-temps. Je nous ai trouvés trop bas. On s’est mis à défendre alors qu’on prenait beaucoup de plaisir en première période. C’est une réaction à chaud. Mais j’ai bien fait de sortir car on s’est remis à marquer », sourit l’ailier droit lyonnais, qui a vécu du banc les trois derniers buts de l’OL.

Fekir a un coach sportif et mental

Jean-Michel Aulas ne s’est pas juste arrêté devant la presse pour saluer « le premier but d’Hassem Asouar » (sic). Il a aussi balancé une information au sujet de Nabil Fekir, homme du match avec un triplé. « Nabil a travaillé dans l’ombre, non seulement avec l’OL, mais en prenant en plus un coach physique et mental personnel », a indiqué le président lyonnais. Un choix qui semble porter ses fruits.

>> A lire aussi: «Aller à Old Trafford, ça ferait rêver», sourit Houssem Aouar avant le tirage des huitièmes

Morel comme successeur… de Lacazette ?

Plus la fin de saison approche et plus JMA semble accepter l’idée d’un départ d’Alexandre Lacazette cet été. Lorsqu’une journaliste a interrogé Rachid Ghezzal sur le possible remplaçant du Guadeloupéen pour frapper les penaltys, celui-ci s’est montré inspiré : « Ce sera Jérémy Morel ! Il a déjà dit qu’il allait récupérer son numéro (le 10) en cas de départ ». Heureusement que Bruno Genesio n’était pas bien loin pour rassurer les supporters lyonnais : « Rachid a beaucoup d’humour ».

Aulas martèle son soutien à Genesio

Quand Jean-Michel Aulas a un message à transmettre, il n’a pas l’habitude de faire dans la finesse. Bien décidé à défendre le parcours de Bruno Genesio sur le banc, il a répété jeudi après le succès contre Alkmaar : « On a vu qu’il ne suffisait pas d’avoir des entraîneurs étrangers pour gagner des matchs. Bravo à Bruno ». Un raisonnement qui sera encore d’actualité dans quatre mois ?