Jean-Michel Aulas, ici aux côtés de Bernard Lacombe lors du match Monaco-OL, en décembre dernier. BRUNO BEBERT
Jean-Michel Aulas, ici aux côtés de Bernard Lacombe lors du match Monaco-OL, en décembre dernier. BRUNO BEBERT — SIPA

FOOTBALL

OL: Aulas s'est (encore) mis du monde à dos après son attaque contre Dijon et Balmont

Des supporters dijonnais ont notamment tenu à répondre «à sa grande majesté» Aulas...

Entre « Les Dijonnais n’ont pas l’habitude de jouer la Coupe d’Europe, ils ont été un peu surpris par l’arbitrage » et « Florent Balmont est remonté contre tout ce qui bouge et tout ce qui fait en sorte de le dépasser par la taille », Jean-Michel Aulas avait vraiment sorti la sulfateuse dimanche après le succès (4-2) de son équipe.

>> A lire aussi: Balmont estime s’être «fait entuber» par l’arbitrage… Aulas le découpe direct

Parce qu’il est allé très loin sur ce coup, et parce qu’il n’en est évidemment pas à son coup d’essai, le président de l’OL a depuis subi plusieurs tacles. A commencer par l’intervention lundi d’Habib Beye, désormais consultant pour Canal +. « Parfois, la communication de Jean-Michel Aulas est lamentable. Ce qu’il dit sur Balmont, c’est un manque de respect total », a estimé l’ancien défenseur de Strasbourg et de l’OM.

« Bonne chance pour votre production de miel »

Le compte Twitter Zone-DFCO, qui suit l’actualité des équipes de l’association dijonnaise, s’est également fendu d’un communiqué bien tranchant, « en réponse à sa grande majesté Jean-Michel Aulas ». « Votre mépris pour les petits clubs professionnels est exaspérant », balancent ces supporters du DFCO, en pointant « le manque de classe » de JMA.

>> A lire aussi: Plus que la défaite, ce derby n'aurait-il pas «flingué l’image de l'OL»?

« On pourrait s’attendre, de la part d’un club tel que l’Olympique Lyonnais, qu’il tente de tirer le football français vers le haut. Il n’en est rien. Un grand club n’a pas besoin de rabaisser les autres pour exister et faire parler de lui », poursuit le texte, tout en concluant avec un chambrage bien senti : « En attendant, bonne chance pour votre production de miel ».