Manchester-ASSE: Et si Paul Pogba devait une (grande) partie de sa réussite à ses frangins?

FOOTBALL Le milieu de terrain de Manchester United va affronter ce jeudi (21h05) en Ligue Europa son grand frère Florentin, pour la première fois de sa carrière professionnelle...

Jérémy Laugier
— 
Les jumeaux Mathias et Florentin Pogba s'étaient retrouvés au Stade de France en mai 2014 pour assister à un match amical des Bleus auquel participait leur petit frère Paul.
Les jumeaux Mathias et Florentin Pogba s'étaient retrouvés au Stade de France en mai 2014 pour assister à un match amical des Bleus auquel participait leur petit frère Paul. — FRANCK FIFE / AFP

De notre envoyé spécial à Manchester,

« Oui, Florentin et Mathias Pogba étaient plus forts que Paul à l’époque du city stade de Roissy-en-Brie… mais car ils étaient plus âgés [trois ans de plus]. A âge égal, Paul a toujours été au-dessus. » Bon, en dix secondes, l’actuel président de l’US Roissy-en-Brie Sambou Tati a anéanti notre idée initiale de sujet pour annoncer le « Pogbico » Manchester United-ASSE ce jeudi (21h05).

Mais en creusant un peu, le destin de Paul Pogba, star à Man U et footballeur le plus cher de l’histoire depuis l’été dernier, n’est pas né par hasard dans ce quartier de la Renardière, aux côtés de ses frères aînés. « A l’époque, Paul était un nain. Quand il frappait un coup franc, on se demandait s’il n’allait pas partir avec la balle ! Si les jumeaux ne l’avaient pas couvé et pris systématiquement dans leur équipe, il n’aurait jamais pu évoluer avec des joueurs plus âgés », souligne Sambou Tati, resté très proche de la famille Pogba.

« Les mêmes chevauchées en dribbles et la même grinta »

Surclassé puis surdoué, l’actuel numéro 6 des Red Devils « faisait déjà de grosses différences en benjamins, alors qu’il n’était que poussin ». « Florentin et Mathias lui ont énormément apporté car au milieu des grands, Paul était bien obligé d’aller au combat, explique le dirigeant. S’il n’a pas peur de se prendre des coups aujourd’hui et qu’il est toujours au taquet, c’est grâce aux tournois inter-quartiers. »

Quand il regarde les chocs de Premier League ou les matchs des Bleus, Sambou Tati retrouve « les chevauchées en dribbles et la grinta » de ce gamin de Seine-et-Marne ayant franchi les paliers à toute vitesse, du Havre à la Juve en passant par une première aventure à Manchester United. Pendant ce temps-là, Florentin et surtout Mathias ont dû emprunter des chemins de traverse pour s’accrocher au haut niveau.

Florentin Pogba, ici aux côtés de Malcuit, Pierre-Gabriel et Lacroix, a mis l'ambiance lors du dernier entraînement stéphanois, mercredi à Old Trafford.
Florentin Pogba, ici aux côtés de Malcuit, Pierre-Gabriel et Lacroix, a mis l'ambiance lors du dernier entraînement stéphanois, mercredi à Old Trafford. - Martin Rickett/AP/SIPA

>> A lire aussi: C'est écrit, les supporters stéphanois vont régner à Old Trafford

« Les Pogba ne lâchent jamais rien »

Le premier peine à s’imposer dans la durée avec les Verts, tant comme défenseur central que comme arrière gauche, et le second (attaquant) découvre depuis janvier son sixième championnat avec le Sparta Rotterdam (Pays-Bas).

Mais l’éclatante réussite de Paul, c’est aussi la leur. « Je ne suis pas sûr qu’il serait devenu ce qu’il est devenu s’il n’avait pas joué avec les plus grands dès l’enfance », s’interroge Sambou Tati, admiratif du mental de ces « Trois Mousquetaires ». « Les Pogba ne lâchent jamais rien », insiste-t-il. Old Trafford aura exceptionnellement une double ration pour s’en rendre encore mieux compte ce jeudi.