Lyon : Le lycée Lumière, très délabré, devrait enfin être réhabilité

CHANTIER La mobilisation des personnels a fini par payer, la région financera les travaux prioritaires dès cette année…

Elisa Frisullo

— 

Le lycée va faire l'objet de travaux de mise en sécurité dès cette année. Illustration.
Le lycée va faire l'objet de travaux de mise en sécurité dès cette année. Illustration. — MATHIEU PATTIER/SIPA

En novembre dernier, ils avaient cessé le travail pour réclamer de dignes conditions d’enseignement et avaient lancé une pétition, signée rapidement par des centaines de personnes. Leur mobilisation a fini par payer. Ce mercredi, la région Auvergne Rhône-Alpes a annoncé que le chantier de la réhabilitation du lycée lyonnais Louis Lumière serait une priorité.

En 2012, une enveloppe de 20 millions d’euros de travaux avait été votée par la précédente majorité régionale pour rénover ces bâtiments des années soixante gagnés par la vétusté. Des études avaient été lancées l’année suivante mais n’avaient été suivies d’aucun travaux.

>> A lire aussi : Lyon: Les profs du lycée Lumière en grève pour enseigner dans des locaux décents

Des travaux de mise en sécurité dès cette année

En lien avec le rectorat de Lyon, la région a décidé de consacrer dès cette année une enveloppe de 500 000 euros à l’aménagement d’une classe préparatoire aux écoles d’art - la première de la région - qui ouvrira ses portes à la rentrée prochaine au sein du lycée, a indiqué ce mercredi le Conseil régional dirigé par Laurent Wauquiez (LR). Environ 450 000 euros seront également alloués dès 2017 à la mise en sécurité des élèves et des enseignants qui dénonçaient en novembre des conditions d’accueil et d’enseignement déplorables.

Le gros du chantier débutera en 2018 et sera consacré à des travaux d’amélioration de la performance énergétique des bâtiments et des conditions d’accueil et d’enseignement, pour un montant évalué à 7.5 millions d’euros par la région.

Lyon, le 16 novembre 2016. Dans une salle du lycée Lumière où les enseignants dénoncent le délabrement avancé des locaux.
Lyon, le 16 novembre 2016. Dans une salle du lycée Lumière où les enseignants dénoncent le délabrement avancé des locaux. - B. Ducerf

 

Ce calendrier a été présenté mardi aux personnels de cet établissement, qui accueille un millier d’élèves, lors d’un conseil d’administration extraordinaire consacré aux investissements prévus par la région dans le lycée.