Lyon : Un animateur périscolaire mis en examen pour corruption de mineurs et agressions sexuelles

ENQUÊTE Le jeune homme est soupçonné de s'en être pris à deux enfants de l'école Charles Péguy à Lyon...

Elisa Frisullo

— 

Lyon, le 1er septembre 2016. Illustration lors de la rentrée scolaire dans une école primaire (Pergaud) dans le 8e arrondissement de Lyon.
Lyon, le 1er septembre 2016. Illustration lors de la rentrée scolaire dans une école primaire (Pergaud) dans le 8e arrondissement de Lyon. — Elisa Frisullo / 20 Minutes

La réaction des autorités ne s’est pas fait attendre. Un animateur d’activités périscolaires a été mis en examen à Lyon pour « corruption de mineurs et agressions sexuelles » dans le cadre d’une enquête lancée après une alerte donnée par l’une des jeunes victimes.

SelonFrance 3 Rhône-Alpes, le jeune homme de 23 ans, également employé de l’Education nationale, s’en serait pris à deux écolières de l’école primaire Charles Péguy, dans le 8e arrondissement de Lyon, âgées d'une dizaine d'années.

Les faits de corruption concerneraient, selon nos informations, des messages, voire des vidéos, échangés entre l'animateur et les victimes présumées via des smartphones, précise le parquet de Lyon. Les attouchements auraient été commis sur l'une des écolières, par-dessus ses vêtements.

L’animateur scolaire a contesté les faits, ajoute le parquet, invitant à la plus grande prudence sur cette affaire. En poste depuis trois ans, ce jeune homme a été « immédiatement suspendu de ses fonctions dès sa mise en examen » et le restera pendant toute la procédure judiciaire, indique à 20 Minutes ce mercredi la Direction des services départementaux de l’Éducation nationale.

Une cellule d’écoute mise en place à l’école

« Nous avons été informés le 6 février. Comme le veut la procédure, cet animateur a été suspendu à titre conservatoire, les personnels de l’établissement et les représentants des parents d’élèves ont été prévenus les jours suivants. Un courrier a été envoyé à toutes les familles de l’école vendredi 10 février », précise-t-on à la Ville de Lyon.

Depuis lundi, une permanence d’écoute, animée par le service médico-social de la Ville de Lyon et composée d’assistances sociales et de psychologues, est assurée chaque jour à l’école Charles-Péguy à destination des écoliers et des parents d’élèves.