Dadou a été marqué durant son 'enfance par les sept titres consécutifs de l'OL.
Dadou a été marqué durant son 'enfance par les sept titres consécutifs de l'OL. — Capture d'écran du clip de Dadou

FOOTBALL

OL: Un rappeur parisien consacre une chanson à Alexandre Lacazette, «un grand artiste»

Le jeune rappeur Dadou (21 ans) a lancé sur YouTube il y a quelques semaines son titre «Lacazette» en hommage à son footballeur préféré, qui affronte Alkmaar ce jeudi (19 heures)…

« Du 9-4 au 6-9. » C'est ainsi que le rappeur Dadou s’est présenté au grand public, il y a quelques semaines via un clip sur YouTube. Car si l’artiste de 21 ans a toujours vécu dans le Val-de-Marne, il s’est très vite pris d’affection pour l’OL des années 2000 et ses sept titres consécutifs. « Je faisais souvent un aller-retour rapide pour aller à Gerland voir Juninho et Benzema », explique celui qui n’a jamais été attiré par le PSG.

Inutile donc de lui parler de l’exploit parisien face au Barça (4-0), il est focalisé sur le guère emballant 16e de finale de Ligue Europa entre Alkmaar-Lyon ce jeudi (19 heures). En décembre, il a même décidé de mettre en ligne le titre Lacazette, déjà vu plus de 36.000 fois. « Je me devais de lui rendre un hommage. C’est un très grand joueur et un grand artiste », lance Dadou, qui s’est offert un refrain « à l’instinct » : « Je porte mon équipe, Lazette, Lazetteca, je suis né pour gagner, Lazette, Lazetteca ».

>> A lire aussi: Pourquoi l'OL doit-il vraiment se méfier de l'AZ Alkmaar?

« Alexandre Lacazette va réaliser une carrière à la Karim Benzema »

« Sans lui, l’OL serait actuellement en bas de classement, justifie le chanteur. Toujours marquer plus de 20 buts par saison comme il le fait, c’est incroyable. Je pense vraiment qu’il va réaliser une carrière à la Karim Benzema en rejoignant un grand championnat. » C’est justement cette perspective qui a valu à Alexandre Lacazette sifflets et banderole de la part du virage nord, la semaine passée face à Nancy (4-0).

>> A lire aussi: Pourquoi les supporters ont eu tort de s’en prendre à Alexandre Lacazette, «détruit par les sifflets»

« C’est scandaleux, peste Dadou. Les supporters ont mal pris le fait qu’il veuille changer d’air. Mais c’est normal, je n’imagine pas qu’il puisse faire toute sa carrière à Lyon. » Le vrai souhait de celui qui va reprendre des études de droit, c’est que son footballeur préféré découvre ce titre. « Ce serait vraiment le feu ! Je sais qu’il aime le rap et je l’ai identifié sur les réseaux sociaux, mais sans retour pour le moment », explique-t-il.

« Je suis balèze comme le casier à Sarko, en pleine lulu à la Tolisso »

Des retours, il en a pourtant eu beaucoup depuis la sortie du clip. « On va dire que cette chanson déchaîne les passions, sourit Dadou. Beaucoup ont adoré mais des supporters stéphanois m’ont aussi insulté sans même écouter les paroles. Je me dis qu’il n’y a jamais de mauvaise pub. Je ne me compare pas à lui, mais même Michael Jackson n’a pas mis tout le monde d’accord. »

Plus encore que le refrain consacré à Lacazette, pardon Lazetteca, les amateurs de punchlines devraient apprécier l’entame du titre : « Je suis balèze comme le casier à Sarko, en pleine lulu à la Tolisso ». « Il me fallait une rime en o et j’ai repensé à cette frappe en pleine lucarne de Corentin Tolisso avec l’équipe de France espoirs », se marre Dadou, définitivement le plus lyonnais des rappeurs parisiens.