Grenoble: Une bagarre éclate à cause d'une coupe de cheveux ratée

FAITS DIVERS Le gérant du salon est accusé de l'avoir frappé à coups de crosse de pistolet. Ce qu'il dément...

C.G.

— 

Dans un salon de coiffure en 2005 (illustration)
Dans un salon de coiffure en 2005 (illustration) — D. Charlet / AFP

Un homme de 28 ans, gérant d’un salon de coiffure à Grenoble, a été arrêté mercredi matin. Les policiers le soupçonnaient d’avoir violemment agressé un client à coups de crosse de pistolet. Mais l’affaire s’est rapidement dégonflée.

Plusieurs coups de poing

L’origine de la dispute ? Une coupe de cheveux ratée. Une cliente qui se plaignait d’avoir eu les cheveux brûlés, serait venue se plaindre au gérant du salon, accompagnée de son beau-frère, selon des témoins de la scène. C’est là que les choses auraient dégénéré et qu’une violente altercation a éclaté.

« Il s’agit d’un différend financier. Ces gens-là étaient venus pour se faire rembourser », indique à 20 Minutes la Sûreté de l’Isère.

L’homme, qui l’accompagnait la cliente, aurait alors menacé « de frapper les trois salariés présents à ce moment-là si nous ne les remboursions pas », raconte le gérant dans un mail envoyé à 20 Minutes, reconnaissant qu’il lui a porté six coups de poing au visage pour se défendre. Mais pas de coups de crosse de pistolet.

Des faits corroborés par la police grenobloise. « Le gérant a exhibé un pistolet à gaz pour se défendre car il était face à quelqu’un de très virulent. Mais il n’y a pas eu de coups de crosse de pistolet portés au visage », conclut la Sûreté de l’Isère.

L’homme a été relâché au bout de quelques heures et l’affaire, classée sans suite.