ASSE: Qui est donc la seule recrue Jorginho, jeune Portugais que «les défenseurs n’attrapent pas» ?

FOOTBALL Saint-Etienne vient d'officialiser ce mardi le prêt pour six mois du prometteur ailier droit d'Arouca...

Jérémy Laugier (avec W.P.)

— 

Jorginho (à gauche), ici à la lutte avec le milieu du Sporting Bruno Cesar en novembre dernier.
Jorginho (à gauche), ici à la lutte avec le milieu du Sporting Bruno Cesar en novembre dernier. — JOSE MANUEL RIBEIRO / AFP

Sauf improbable coup de théâtre dans les dernières heures du mercato, l’ASSE n’aura recruté qu’un joueur cet hiver. Christophe Galtier souhaitait « deux renforts offensifs » mais il devra se contenter d’un ailier droit qu’il avoue… n’avoir « jamais vu jouer ». Qui est donc Jorginho, Portugais de 21 ans évoluant à Arouca ?

Prêté pour six mois ce mardi à Saint-Etienne (avec une option d’achat), celui-ci évoluait dans une des formations les plus méconnues du championnat portugais. Auteur de 5 buts en 12 matchs cette saison, le joueur né en Guinée-Bissau présente comme principale curiosité un passage au centre de formation de Manchester City, de 2012 à 2016. Il y a côtoyé son idole David Silva et a obtenu un premier contrat professionnel à 18 ans, avant de participer au championnat d’Europe U19.

« Il devrait bien s’adapter en France »

Renato Queiros, qui a repéré Jorginho lors d’un match U19 entre Porto et City, l’a incité à rejoindre Arouca. « Il devrait bien s’adapter en France, confie à 20 Minutes ce recruteur. Il a l’irrévérence d’un Gelson Martins (Sporting) ou d’un Nani (Valence), mais en plus, il est tourné vers le but. C’est un joueur d’évitement, très rapide et rectiligne. Les défenseurs ne l’attrapent pas ! »

Une caractéristique qui ne sera pas de trop dans une attaque stéphanoise souvent prévisible, et bloquée à 24 buts en 22 journées de championnat. L’arrivée de Jorge Fernando Barbosa Intima, dit « Jorginho » (à ne pas confondre avec le milieu de Naples), symbolise l’attrait récent de la L1 pour le football portugais. Mais aussi l’échec de l’ASSE sur trois autres dossiers, Andy Delort (Toulouse), Romain Alessandrini (Los Angeles) et évidemment le couac de l’hiver Anthony Mounier.