Lyon : Le routier roule sous cocaïne pour enchaîner les heures de conduite

FAITS DIVERS Le contrôle de police a révélé d’autres infractions…

BNW

— 

Le chauffeur routier s'est fait contrôler aux abords du tunnel sous Fourvière. Illustration.
Le chauffeur routier s'est fait contrôler aux abords du tunnel sous Fourvière. Illustration. — Konrad/ Sipa

Pour tenir le rythme et rester sur de bons rails, il avait la mauvaise habitude de prendre de la drogue. Une ligne blanche qu’il franchissait allégrement pendant ses heures de services. Lors d’un contrôle effectué par les forces de l’ordre sous le tunnel de Fourvière en ce début de semaine, un chauffeur routier belge a été contrôlé positif à la cocaïne.

Selon Le Progrès, au moment de son interpellation, l’homme avait cumulé 22 heures de conduite sur les 26 dernières heures. Le tunnel de Fourvière, interdit à la circulation des poids lourds, a été la fin de son marathon.

Libéré après le paiement d’une caution de 10.000€

Lors du contrôle, la police a relevé d’autres infractions. Le chauffeur utilisait un aimant pour tromper le capteur de mouvements qui enregistre le temps de travail. Un procédé qui désactive aussi l’ABS, l’assistance au freinage d’urgence.

Le chauffeur belge a fait l’objet d’une rétention immédiate de son permis de conduire et d’une interdiction de conduire en France pendant six mois. Il a été remis en liberté contre le paiement d’une caution de 10.000€ et devra comparaître devant un tribunal correctionnel.