Pollution: Lyon et Villeurbanne restent en circulation alternée mercredi

ENVIRONNEMENT La mesure, en vigueur depuis lundi, est reconduite en raison de la prolongation de l’épisode de pollution aux particules fines…

E.F.

— 

Depuis le 23 janvier 2017, la circulation alternée est mise ne place à Lyon et Villeurbanne. Illustration.
Depuis le 23 janvier 2017, la circulation alternée est mise ne place à Lyon et Villeurbanne. Illustration. — AFP

Les taux de polluants mesurés dans l’agglomération lyonnaise ne baissent pas. Le préfet du Rhône Michel Delpuech a décidé de reconduire mercredià Lyon et Villeurbanne les mesures de restrictions de circulation en vigueur depuis lundi en raison d’un nouvel épisode de particules fines.

« Depuis samedi, le relevé de situation fait apparaître des taux supérieurs à 100 μg/m3 », précisent ce mardi dans un communiqué les services de l’Etat, qui ne prévoient pas d’amélioration dans les prochaines heures. Selon les mesures effectuées par Atmo Rhône-Alpes, les taux de particules fines devraient stagner autour de 103 et 105 μg/m3 mardi et mercredi.

Les véhicules pairs sans macaron interdits de rouler

Dans le cadre de la circulation alternée, les véhicules dont la plaque d’immatriculation est impaire pourront circuler ce 25 janvier, tout comme les automobiles à plaques paires dotées d’une vignette Crit’air verte, violette, jaune ou orange. Les véhicules pairs sans macaron seront donc interdits de sortie.

>> A lire aussi : Pollution: La vignette «Crit'air» a la cote auprès des Français

Pour rappel, le non-respect de ces restrictions de circulation peut donner lieu à une verbalisation d’un montant de 22 euros.