Primaire de la gauche: Hamon arrive en tête à Lyon où les électeurs se sont plus mobilisés qu'ailleurs

POLITIQUE Malgré les appels réitérés du maire de Lyon à bocoytter la primaire, les électeurs se sont davantage mobilisés dimanche que dans d'autres villes...

C.G.

— 

Benoît Hamon, le soir du 1er tour de la primaire à gauche, dimanche 22 janvier.
Benoît Hamon, le soir du 1er tour de la primaire à gauche, dimanche 22 janvier. — Bertrand GUAY / AFP

7,25 % de taux de participation, comme un pied de nez à Gérard Collomb, fervent soutien d’Emmanuel Macron. Malgré les appels réitérés du maire de Lyon à ne pas aller voter à la primaire de la gauche, les électeurs se sont davantage déplacés aux urnes dimanche à Lyon intra-muros, bien plus qu’à l’échelle nationale (5 %). Le taux de participation a même atteint 10 % dans certains bureaux de vote.

>> A lire aussi : A Lyon, «fief macroniste», les électeurs se mobilisent...mais moins qu'en 2011

Au niveau de la métropole, il est par contre de 5,3 % soit légèrement en dessus de la moyenne. Les citoyens ont largement placé Benoît Hamon en tête du scrutin. Ce dernier a recueilli 38 % des suffrages, soit dix points de plus que Manuel Valls (28 %) et presque 21 points de plus qu’Arnaud Montebourg (17,5 %).

>> A lire aussi : EN DIRECT. Primaire à gauche: la primaire est «un échec» selon un soutien de Mélenchon

Même classement à Lyon avec des scores toutefois différents. Benoît Hamon creuse l’écart avec ses adversaires, récoltant 41,5 % des voix, contre 24,7 % pour l’ancien Premier Ministre et 14,9 % pour Arnaud Montebourg.

Si, à Lyon, on a davantage voté que dans les autres villes de France, les chiffres de participation restent néanmoins bien en dessus de ceux 2011. 70.000 électeurs s’étaient déplacés aux urnes cette année-là contre 43.000 dimanche.