Lyon: Une forêt asiatique devrait enfin voir le jour au zoo de la Tête d'Or

BIODIVERSITÉ Ce nouvel espace devrait être aménagé sur l'ancien terrain occupé par Baby et Nepal...

Elisa Frisullo

— 

La future fôret asiatique en projet au zoo de Lyon pourrait accueillir des pythons verts. Illustration
La future fôret asiatique en projet au zoo de Lyon pourrait accueillir des pythons verts. Illustration — G. Savant / AFP

Trois ans et demi après le départ de Baby et Népal, l’enclos des éléphants qui avaient échappé à l’euthanasie en 2013 au terme d’un incroyable feuilleton à rebondissements, devrait reprendre vie à Lyon. Les élus du conseil municipal ont en effet approuvé, lundi, le lancement des études nécessaires pour la réalisation d’une forêt asiatique sur la partie sud du zoo de la Tête d’Or.

La ville de Lyon devrait investir 3,25 millions d’euros dans ce projet évoqué depuis 1999, afin de proposer aux 3 millions de visiteurs annuels du parc « un parcours immersif » à la découverte des tapirs malais, pythons verts ou autres dragons des montagnes… Au total, vingt-cinq nouveaux reptiles, oiseaux, amphibiens, poissons et mammifères d’Asie et de nombreuses espèces végétales du même continent viendront peupler la forêt asiatique, qui devrait être pleinement intégrée aux programmes de conservation d’espèces protégées du zoo.

Vingt-cinq nouvelles espèces animales, comme le tapir de Malaisie, seront accueillies au sein de la forêt tropicale en projet au zoo de la Tête d'Or à Lyon.
Vingt-cinq nouvelles espèces animales, comme le tapir de Malaisie, seront accueillies au sein de la forêt tropicale en projet au zoo de la Tête d'Or à Lyon. - Tengku Bahar

Pas d’ouverture avant 2020

« Lyon est un refuge pour la biodiversité internationale. Sur les 66 espèces du zoo, la moitié est sur la liste rouge des espèces menacées », a rappelé lors du conseil municipal l’adjoint lyonnais Alain Giordano, chargé notamment de la qualité de l’environnement. « Nous proposerons un parcours immersif au sein de la forêt car nous estimons que c’est par l’émerveillement et l’attention que nous intéresserons les visiteurs aux enjeux de la biodiversité », a ajouté l’élu écologiste.

Avant de pouvoir déambuler dans la forêt, le public devra toutefois encore patienter. Selon le calendrier envisagé par la municipalité, qui prévoit des études préalables et le lancement d’un appel d’offres pour la maîtrise d’œuvre, ce nouvel espace ne devrait pas être visible avant 2020. Un long délai qui n’a pas manqué de faire réagir l’opposition.

« Quoi de mieux, monsieur le maire que de pouvoir inaugurer un tel espace en pleine campagne des prochaines municipales », a ainsi lancé lundi au maire PS de Lyon Gérard Collomb le nouveau chef de file du groupe LR Ensemble pour Lyon Stéphane Guilland,