Bruno Gollnisch fait face à la cour d'appel

- ©2007 20 minutes

— 

A nouveau devant la barre. Hier, le parquet général de la cour d'appel de Lyon a demandé la confirmation du jugement rendu à l'encontre de Bruno Gollnisch, poursuivi pour contestation de crime contre l'humanité. Le 18 janvier, le vice-président du Front national avait écopé de trois mois de prison avec sursis et de 5 000 euros d'amende. L'élu frontiste avait également été condamné à verser 55 000 euros de dommages et intérêts aux différentes parties civiles, comme SOS Racisme ou des associations d'anciens déportés. « J'attends que la cour d'appel mette à bas un jugement qui se fonde essentiellement sur les intentions qu'il me prête », a indiqué Bruno Gollnisch. Le verdict est attendu pour le 28 février 2008.