Une résidence pour mixer les générations

F. C. - ©2007 20 minutes

— 

Plusieurs tranches d'âge sous un même toit. C'est le concept de l'immeuble « Christophe Mérieux », inauguré hier rue Cavenne (7e) par l'association Habitat et humanisme, à deux pas des universités. Cette résidence de 52 logements, dotée d'espaces communs (cuisine, sanitaires, salon, laverie), a été conçue pour héberger de jeunes mères seules, des personnes âgées à faibles ressources, des jeunes travailleurs, des élèves infirmières ainsi que des soeurs franciscaines.

« Ici, chacun pourra donner un sens à sa vie en aidant l'autre à se remettre debout. C'est un projet un peu particulier », explique Xavier Naegelen, président d'Habitat et humanisme Rhône. Si particulier que l'association, créée il y a vingt-deux ans à Lyon par le père Bernard Devert, a mis sept années à le voir se concrétiser. L'ancien local paroissial, sur lequel a été érigé la résidence, avait été squatté par des mal-logés en 2004. Puis il a fallu débloquer les 3,5 millions d'euros nécessaires, surtout auprès des collectivités locales et de l'Etat. « Ce concept ne rentrait pas dans les schémas habituels du financement du logement social. Il a fallu mettre de l'huile dans les rouages », indique un des financeurs.