Grippe: Moins de cas en Auvergne Rhône-Alpes, mais la région reste la plus épidémique

SANTÉ Moins de malades ont consulté pour ce motif la semaine passée selon le réseau Sentinelles...

Elisa Frisullo

— 

La grippe sévit encore fortement en Auvergne Rhône-Alpes. Illustration.
La grippe sévit encore fortement en Auvergne Rhône-Alpes. Illustration. — ISOPIX/SIPA

Moins de malades mais une épidémie toujours très active. Selon le bulletin épidémiologique publié ce mercredi par le réseau Sentinelles, Auvergne Rhône-Alpes reste la région la plus grippée de France, malgré une baisse du nombre de cas observés par les médecins généralistes. Du 2 au 8 janvier, plus de 47 000 patients ont ainsi consulté suite à des syndromes grippaux contre plus de 62.000 la semaine précédente.

Le taux d’incidence de la maladie reste le plus élevé de France, avec 597 cas enregistrés pour 100.000 habitants contre 395 cas pour 100.000 habitants au niveau national.

>> A lire aussi : Lyon: Ce que l'on sait après les 13 décès dus à la grippe dans une maison de retraite

La gastro-entérite sévit aussi fortement

Tous les départements de la région sont concernés par l’épidémie, même si l’Auvergne semble voir la maladie régresser légèrement. La situation, dans les prochains jours, ne devrait pas fortement évoluer. Selon l’observatoire des médecins généralistes, « l’incidence des syndromes grippaux devrait continuer d’augmenter modérément pour atteindre son pic cette semaine ou la semaine prochaine » sur le plan national.

La région fait également partie des territoires les plus touchés par la gastro-entérite, dont l’activité, la semaine passée, était considérée comme «forte» par les généralistes. L’Auvergne est plus significativement touchée que Rhône-Alpes.