Trophées UNFP: Stéphane Ruffier réalise pourtant une saison à la Manuel Neuer

FOOTBALL Le gardien de but stéphanois a survolé la Ligue 1 cette année, au point d'avoir été comparé à Manuel Neuer en janvier...

Jérémy Laugier

— 

Stéphane Ruffier effectue 2,9 arrêts en moyenne par match cette saison en Ligue 1.
Stéphane Ruffier effectue 2,9 arrêts en moyenne par match cette saison en Ligue 1. — FRANCK FIFE / AFP

L’Observatoire du football CIES est formel : Stéphane Ruffier a été, jusqu'en janvier, le gardien de but le plus performant dans les cinq grands championnats. A égalité avec un certain Manuel Neuer. Depuis, la  « Ruff’» a été un peu décroché par l'Allemand. Mais il reste, selon l'observatoire, l'un des meilleurs gardiens d'Europe. Au niveau de Buffon. Et ce sont les stats qui parlent.

Il n’a jamais réalisé autant d’arrêts. « C’est le meilleur gardien du championnat », martèle depuis de longs mois Christophe Galtier. Les chiffres sont en tout cas là pour prouver sa dimension. Selon les données de la LFP, Stéphane Ruffier signe depuis l’été dernier 3,8 arrêts par match en moyenne, contre « seulement » 2,2 entre 2012 et 2014. Si l’ASSE présente la 4e meilleure défense de Ligue 1, son gardien est plus sollicité que jamais, avec plus de 4 cadrés subis par match, contre 3 en 2012-2013.

Il multiplie les matchs d’anthologie. Déjà gardien numéro 1 des notes du journal L’Equipe la saison passée (6,06) devant Enyeama et Lopes, Stéphane Ruffier confirme cette saison. Il parade en tête des étoiles France Football avec une note moyenne de 5,91 en 23 matchs, juste devant Baptiste Reynet et Alban Lafont (5,90). Il a sauvé presque à lui seul de précieux points contre Nantes (0-0), Monaco (1-1), Angers (2-1), Marseille (0-0) et Guingamp (1-0) en enchaînant les miracles. Et que dire de son match héroïque le 24 novembre pour arracher la qualification européenne face à Mayence (0-0)...

>> A lire aussi: Du jeu, puis de la résistance et un grand Ruffier... L'ASSE se qualifie pour les 16es

C’est une machine de sérénité. Ne comptez pas sur le Bayonnais pour en faire des caisses après chaque parade. Il est plutôt du genre à vite se relever sans montrer une once d’émotion. « J’essaie surtout de trouver la régularité dans mes performances. Avec l’expérience, je pense avoir réussi à atteindre ça », a-t-il expliqué en janvier sur beIN Sports.

>> A lire aussi: Stéphane Ruffier tente d'expliquer pourquoi il n'est plus en équipe de France...