L'OL survole déjà la D1 depuis 10 ans... Pourquoi donc ce recrutement de dingue cet hiver?

FOOTBALL FEMININ Les Lyonnaises ont été renforcées par les défenseures Josephine Henning et Kadeisha Buchanan mais aussi par la star américaine Alex Morgan...

Jérémy Laugier
— 
Jean-Michel Aulas et Gérard Prêcheur étaient ravis de présenter Alex Morgan et Josephine Henning, samedi, au centre d'entraînement de l'OL à Décines.
Jean-Michel Aulas et Gérard Prêcheur étaient ravis de présenter Alex Morgan et Josephine Henning, samedi, au centre d'entraînement de l'OL à Décines. — Bony/SIPA

On peut donc être champions d’Europe en titre, en course pour un 11e sacre consécutif en D1, et se renforcer de manière significative lors du mercato hivernal. Voilà pourquoi l’OL a fait le forcing pour recruter ces dernières semaines l’attaquante américaine Alex Morgan, mais aussi les défenseures internationales Josephine Henning et Kadeisha Buchanan.

>> A lire aussi: Après Alex Morgan, Lyon recrute Josephine Henning et vise encore Kadeisha Buchanan

Pour installer une défense à trois. En replaçant Saki Kumagai (sa « Xavi du fooball féminin ») au milieu du terrain il y a de longs mois, Gérard Prêcheur ne comptait plus que deux défenseures centrales de métier dans son effectif, Wendie Renard et Griedge Mbock. « J’ai depuis longtemps la volonté de pouvoir davantage alterner entre le 4-3-3 et le 3-5-2. J’ai donc souhaité qu’on renforce notre secteur défensif », confirme l’entraîneur lyonnais. Les arrivées de l’Allemande Josephine Henning et de la Canadienne Kadeisha Buchanan lui laissent désormais l’embarras du choix.

Pour (encore) tout rafler. Mine de rien, l’OL s’est incliné pour la première fois en D1 ( 1-0 à Paris le 17 décembre) depuis l’arrivée de Gérard Prêcheur en 2014. Le remake en mars de la dernière finale de Ligue des champions contre Wolfsburg, dès les quarts, tout comme l’ambitieux mercato parisien (Henry, Lawrence) ont également pu inciter Jean-Michel Aulas à investir à nouveau.

>> A lire aussi: En vrai, l’arrivée en «superstar» d’Alex Morgan à Lyon fait-elle plaisir aux adversaires de l’OL?

Pour préparer le long terme. Si Alex Morgan et Josephine Henning ne se sont engagées que pour six mois, Gérard Prêcheur espère les voir rester une saison de plus, « surtout si Josephine rassure le staff sur le plan physique ». « Ce recrutement, ce n’est pas du court terme », insiste celui qui avait repéré Kadeisha Buchanan (21 ans, sous contrat jusqu’en 2019) lors d’un match amical France-Canada (1-0), le 7 avril 2015 à Bondoufle (on vous conseille son retour à toute vitesse sur Elodie Thomis à 2'10'' sur le résumé ci-dessous).

« Ça a fait tilt comme avec Ada Hegerberg et Griedge Mbock » confie le coach lyonnais, marqué par ses longues années de formateur à l’INF Clairefontaine. « Son potentiel athlétique et son mental de gagnante » ont séduit Gérard Prêcheur, qui assure « ne pas avoir cherché à anticiper » un possible départ de la capitaine Wendie Renard l’été prochain.