Top 14: Le LOU Rugby a-t-il raison de quitter Vénissieux pour rejoindre Gerland?

RUGBY Le club lyonnais est officiellement résident du Matmut Stadium de Gerland. Les partenaires de Frédéric Michalak y disputeront leur premier match le 21 janvier face à Grenoble...

Jérémy Laugier

— 

Le visuel du Matmut Stadium de Gerland, une fois les travaux finis cet été.
Le visuel du Matmut Stadium de Gerland, une fois les travaux finis cet été. — LOU Rugby

En annonçant le 17 avril 2016 le déménagement du LOU à Gerland, Gérard Collomb ne s’attendait certainement pas à être sifflé par une bonne partie des supporters lyonnais. Malgré un large succès (38-17) face à Béziers et la remise du Bouclier de champion de France de Pro D2 ce jour-là, beaucoup d’entre eux avaient affiché leurs doutes quant à un départ du Matmut Stadium de Vénissieux, qui a vécu son dernier match officiel vendredi.

Et si ce virage attendu n’était pas si profitable que ça au LOU, actuellement 12e du Top 14 avec 10 points d’avance sur la zone de relégation ? « Le changement fait toujours un peu peur, explique le président lyonnais Yann Roubert. Nos supporters s’inquiétaient surtout de savoir si l’enceinte pourrait permettre autant de convivialité à Gerland qu’à Vénissieux. »

>> A lire aussi: Le stade de Gerland rebaptisé le Matmut Stadium pour accueillir le LOU

Le Matmut Stadium de Vénissieux a accueilli 84 rencontres du LOU Rugby entre 2011 et 2016. Il devrait intégralement être démonté dans les prochains mois.
Le Matmut Stadium de Vénissieux a accueilli 84 rencontres du LOU Rugby entre 2011 et 2016. Il devrait intégralement être démonté dans les prochains mois. - Marc Galaor / LOU Rugby

« Les gens ont peur de retrouver Gerland dans sa version stade de football »

C’est pourquoi un espace village de 3.000 m2 a été installé dans l’ancien antre de l’OL et sera disponible dès le premier match, le 21 janvier face à Grenoble (en Challenge européen). Des travaux suivront au printemps pour moderniser et reconfigurer les deux tribunes latérales, avec une capacité allant de 12.000 à 25.000 places à partir de la saison prochaine. « Le public se rendra compte qu’il peut même être plus près de la pelouse que dans l’ancien stade », assure Yann Roubert, qui souhaite « emmener l’âme du Matmut Stadium » à Gerland.

Un défi de taille après plus de cinq années réussies dans une enceinte de 8.000 puis de 12.000 places, avec deux remontées en Top 14 à la clé. « Les gens ont peur de retrouver Gerland dans sa version stade de football, confie l’arrière du LOU Romain Loursac. Mais dans un an, je suis persuadé que tout le monde sera très content. » Le rendez-vous est pris.