Lyon : Les cinq concerts immanquables de la rentrée 2017

MUSIQUE «20 Minutes» a sélectionné pour vous les cinq lives les plus alléchants programmés dans l’agglomération lyonnaise d’ici mi-février…

Jérémy Laugier

— 

La chanteuse de Skunk Anansie, Skin, est une adepte de slams d'anthologie dans la fosse, comme ici en février 2016 à Bruxelles.
La chanteuse de Skunk Anansie, Skin, est une adepte de slams d'anthologie dans la fosse, comme ici en février 2016 à Bruxelles. — J.-M. Quinet/Isopix/Sipa

Le début d’année est traditionnellement assez frileux au niveau de la scène musicale. 20 Minutes a tout de même repéré cinq concerts majeurs dans l’agglomération lyonnaise d’ici mi-février.

Cali au Radiant-Bellevue

Depuis 14 ans et la sortie de L’Amour parfait, Cali est une référence en termes de prestations scéniques fiévreuses. Mais n’imaginez pas cette fois qu’il va slammer dans la fosse du Radiant-Bellevue. Le chanteur perpignanais s’offre en effet une tournée solo. L’occasion de découvrir ses tubes comme ses morceaux plus confidentiels dans des versions transfigurées. Après la sortie du réussi L’Âge d’or (2015), Cali présentera aussi de nouvelles chansons.

De 27 à 30 euros. A 20h30 le mercredi 11 janvier au Radiant-Bellevue, 1 rue Jean Moulin (Caluire). Réservations ici.

Princess Nokia au Marché Gare

Alerte phénomène hip-hop ! La rappeuse de 24 ans Princess Nokia vient de sortir un nouvel EP, 1992, qui a tous les ingrédients pour séduire les amateurs. L’artiste afro-portoricaine originaire de Harlem s’inspire notamment des années 90, avec des beats entre Aaliyah et Notorious B.I.G. Cette forte tête mène à poings serrés un combat contre l’oppression masculine.

De 10 à 14 euros. A 20 h le mardi 24 janvier au Marché Gare, 34 Rue Casimir Périer (2e). Réservations ici.

Skunk Anansie au Transbordeur

Le poids des ans ne semble pas atteindre Skunk Anansie. Le quatuor britannique, porté par sa charismatique chanteuse Skin, affiche toujours la même énergie sur scène. Même si les deux derniers albums sont assez loin de la qualité des cultes Paranoid and Sunburnt, Stoosh et Post Orgasmic Chill (de 1995 à 1999), le groupe de rock reste généreux en classiques dans sa setlist. Six ans après un précédent show endiablé au Transbo, Skunk Anansie n’a pas fini de surprendre.

30 euros. A 20h30 le vendredi 27 janvier au Transbordeur, 3 boulevard de Stalingrad (Villeurbanne). Réservations ici.

Cage the Elephant au Transbordeur

Un nouveau festival débarque à Villeurbanne en 2017. Consacré aux musiques indépendantes, Transfer va accueillir une dizaine de têtes d’affiche entre le 2 et le 4 février. La principale curiosité sera le groupe de rock américain Cage the Elephant, qui s’est fait un nom en 2008 avec son entêtant single Ain’t no rest for the wicked.

27 ou 29 euros. A 20 h le vendredi 3 février au Transbordeur, 3 boulevard de Stalingrad (Villeurbanne). Réservations ici.

Mountain Men au Ninkasi Kao

L’univers blues-folk de Mountain Men se tourne clairement vers le rock avec l’arrivée de Denis Barthe et Jean-Paul Roy, deux anciens de Noir Desir.

22 ou 25 euros. A 19 h le samedi 11 février au Ninkasi Kao, 267 rue Marcel Mérieux (7e). Avec Thomas Schoeffler Jr. Réservations ici.