OL: Alex Morgan va bien rejoindre Lyon... Jean-Michel Aulas a réussi son pari fou

FOOTBALL FEMININ La star américaine vient de s’engager avec le club lyonnais pour les six prochains mois…

Jérémy Laugier

— 

Alex Morgan, ici en juin lors d'un match amical sous le maillot de l'équipe nationale américaine
Alex Morgan, ici en juin lors d'un match amical sous le maillot de l'équipe nationale américaine — Brad Smith/ISI/Shutters/SIPA

Le football féminin va à coup sûr changer de dimension en France en janvier. Et pour cause, la plus grande star américaine de la discipline, Alex Morgan, rejoindra l’OL pour six mois. Courtisée depuis de très longs mois par Jean-Michel Aulas, l’attaquante de 27 ans vient de confirmer ce mardi sa venue à Lyon dans Sports Illustrated.

« Je sentais le besoin de suivre mon intuition, et elle me disait que je devais tenter autre chose pour continuer à évoluer en tant que joueuse », a notamment évoqué cette véritable icône mondiale, qui compte plus de 3 millions de fans sur Facebook et 2,79 millions d’abonnés sur Twitter.

>> A lire aussi: Pourquoi Jean-Michel Aulas est-il si insistant sur Twitter avec la star américaine Alex Morgan?

« J’ai d’abord besoin de voir si je suis heureuse dans six mois »

On comprend mieux désormais pourquoi l’OL avait tenu à publier un communiqué concernant Alex Morgan, jeudi suite aux propos de l’entraîneur parisien Patrice Lair dans 20 Minutes. Vainqueur des 10 derniers titres en D1 et de la Ligue des champions 2016, le club lyonnais est plus que jamais armé pour tout rafler avec cette recrue de choix, championne olympique en 2012 et championne du monde en 2015.

>> A lire aussi: Patrice Lair refuse l’arrivée d’Alex Morgan à Paris car il ne veut pas «dégommer» son groupe

Plus que tout, l’aura et le charme de l’ancienne attaquante d’Orlando lui garantissent un retentissant coup marketing, bien au-delà des amateurs de football féminin. Et ce d’autant qu’Alex Morgan pourrait bien prolonger son aventure française. « J’ai réfléchi à un plus long contrat. Mais j’ai d’abord besoin de voir si je suis heureuse dans six mois, en tant que joueuse et en tant que personne », a-t-elle confié à Sports Illustrated. Nul doute que les supporters lyonnais et JMA feront tout pour que ce soit le cas.