OL: Rachid Ghezzal s'est découvert un pied droit... Et si c'était ça le vrai miracle du succès à Monaco?

FOOTBALL L'attaquant lyonnais reste sur deux passes décisives consécutives en Ligue 1 avec son mauvais pied...

Jérémy Laugier

— 

Rachid Ghezzal, ici félicité par ses partenaires après son but, dimanche à Monaco (1-3). VALERY HACHE
Rachid Ghezzal, ici félicité par ses partenaires après son but, dimanche à Monaco (1-3). VALERY HACHE — AFP

Ses anciens partenaires au centre de formation de l’OL ne s’en sont pas remis. Amos Youga (Gazélec Ajaccio) et Ali Touncara (Dieppe) se sont retrouvés dimanche pour suivre à la télévision Monaco-Lyon (1-3) et notamment leur ami Rachid Ghezzal. L’ailier droit de l’OL s’est distingué en inscrivant à la fois le premier but du match, et surtout en délivrant sa deuxième passe décisive consécutive en Ligue 1 à Mathieu Valbuena… du pied droit.

>> A lire aussi: «Depuis qu’il a 11 ans, Rachid Ghezzal fait le même râteau», s’amuse Amos Youga

« On l’a toujours connu en tant que gaucher exclusif donc ça nous a vraiment étonnés. On s’est dit qu’il avait enfin compris que son pied droit pouvait lui être utile sur un terrain », s’amuse Amos Youga (24 ans), qui n’a pas manqué de « faire des clins d’œil » à l’intéressé sur Snapchat.

« Il est en train de prendre une nouvelle dimension »

Au cœur d’une prestation manquée face à Rennes (1-0) une semaine plus tôt, Rachid Ghezzal s’était déjà fendu d’un débordement surprise sur son pied droit avant un centre en retrait décisif pour Mathieu Valbuena.

« J’essaie de varier mon jeu parce que je m’étais préparé à ce que le défenseur m’attende sur le pied gauche », avait alors expliqué l’international algérien. C’est bien en brouillant davantage les pistes, à l’image de sa frappe victorieuse côté fermé contre l’ASM, qu’il a fait décoller une première partie de saison délicate (2 buts et 2 passes décisives en 13 matchs de Ligue 1).

>> A lire aussi: «On fait clairement un match de merde», Rachid Ghezzal livre l’analyse du jour

« Ça devient hyper intéressant de constater qu’il a une corde supplémentaire à son arc, note son ancien entraîneur en U13 à l’OL, Cyrille Dolce. Offrir plus d’incertitudes dans son jeu pouvait peut-être lui manquer jusque-là. Il montre qu’il a plus d’assurance pour oser ces gestes. Il est en train de prendre une nouvelle dimension. »

Reste à savoir, à 12 jours de l’ouverture du mercato hivernal, si Lyon pourra en profiter plus longtemps que mercredi (20h50) contre Angers.

>> A lire aussi: Rachid Ghezzal et Jean-Michel Aulas n'ont pas (totalement) fini leur poker menteur