PSG-OL: Patrice Lair refuse l’arrivée d’Alex Morgan à Paris car il ne veut pas «dégommer» son groupe

FOOTBALL FEMININ Le nouvel entraîneur parisien n’a pas souhaité recruter la star américaine, qui pourrait rejoindre Jean-Michel Aulas et l’OL dans les prochaines semaines…

Jérémy Laugier

— 

Alex Morgan s'est souvent illustrée face aux Bleues, comme ici face à la joueuse lyonnaise (et ex-parisienne) Jessica Houara aux JO de Rio.
Alex Morgan s'est souvent illustrée face aux Bleues, comme ici face à la joueuse lyonnaise (et ex-parisienne) Jessica Houara aux JO de Rio. — Brad Smith/ISI/Shutters/SIPA

Jean-Michel Aulas et l’OL rêvent depuis de longues semaines de boucler le recrutement de la star américaine Alex Morgan, qui a fini sa saison outre-atlantique avec Orlando. L’attaquante de 27 ans, aperçue récemment à Lyon, aurait aussi pu renforcer le PSG. C’est ce que nous a confié ce jeudi son entraîneur Patrice Lair, avant le sommet de D1 entre Paris et Lyon samedi (18h45).

« Moi, ça me fait rigoler, indique l’ancien coach lyonnais [de 2010 à 2014]. On me l’a proposé Morgan. Les actionnaires étaient prêts à la prendre. Mais je n’en veux pas. Elle ne pourrait pas rentrer dans mon collectif. »

>> A lire aussi: Pourquoi Jean-Michel Aulas est-il si insistant sur Twitter avec la star américaine Alex Morgan?

Patrice Lair : « Si on rentre là-dedans, on va tuer le football féminin »

Coleader du championnat et qualifié pour les quarts de finale de Ligue des champions, Patrice Lair n’a pas manqué ses premiers mois dans le club de la capitale et il entend bien maintenir le cap collectivement. « Alex Morgan ferait trop de différences financières mais aussi marketing. On a recréé un groupe et je n’ai pas envie de le dégommer en 15 jours avec sa venue », précise ce technicien privilégiant des joueuses « qui rentrent plus dans mon système de jeu et dans mon état d’esprit ».

Une chose est certaine, à en croire le vainqueur de deux Coupes d’Europe avec l’OL (en 2011 et 2012), Paris a désormais les moyens de rivaliser avec Lyon au niveau du recrutement. « Le PSG peut se payer n’importe quelle joueuse, très très très cher même, assure en effet Patrice Lair. Mais si on rentre là-dedans, on va tuer le football féminin. » Reste à savoir si « l’Everest » lyonnais va assommer encore un peu plus la D1 en bouclant cette recrue de choix.

>> A lire aussi: Ada Hegerberg se sent «plus forte que jamais» et inscrit son 100e but avec l’OL à 21 ans