Qui a dit: «Les Lyonnais étaient très intéressés par les chevilles de Yoann Gourcuff»?

FOOTBALL Le meneur de jeu du Stade Rennais n'a pas vraiment été à la fête pour son retour à Lyon, ce dimanche...

Jérémy Laugier
— 
Yoann Gourcuff a parfois été secoué dans les duels par Maxime Gonalons et les Lyonnais, ce dimanche.
Yoann Gourcuff a parfois été secoué dans les duels par Maxime Gonalons et les Lyonnais, ce dimanche. — JEFF PACHOUD / AFP

Son retour à Lyon était l’une des grandes curiosités d’OL-Rennes, ce dimanche. Plutôt intéressant malgré la défaite (1-0), surtout en première mi-temps, Yoann Gourcuff a reçu un accueil très frileux au Parc OL. Sifflé lors de la présentation des équipes puis insulté par le virage nord lyonnais, le milieu de terrain breton a aussi été chambré, après avoir glissé en frappant un corner (44e).

Il y avait surtout un petit parfum de contentieux dans l’air avec certains de ses anciens coéquipiers, et notamment Maxime Gonalons. Dès le premier quart d’heure de jeu, une faute de Mapou Yanga-Mbiwa sur l’ex-Lyonnais (de 2010 à 2015) a déclenché une petite explication entre les deux joueurs. « J’ai trouvé que les Lyonnais étaient très intéressés par ses chevilles, malheureusement », a même estimé Paul-Georges Ntep après la rencontre.

>> A lire aussi: Mathieu Valbuena permet à un OL ultra laborieux de s'en sortir

« Tant que les arbitres seront d’une telle naïveté… »

« Mais Yoann a su faire abstraction de ça comme toujours, a poursuivi l’ailier rennais. C’est quelqu’un de très fort mentalement. Il a su se concentrer sur son foot et essayer d’aiguiller notre jeu. Au fil des matchs, il monte en puissance. » Son père et entraîneur Christian partageait sans le citer directement cette analyse, puisqu’il s’est fendu d’une sortie médiatique assez surprenante.

« Que les Lyonnais terminent à onze, ce n’est pas tout à fait normal car la répétition des fautes est aussi grave qu’une grosse faute qui valait l’exclusion. Tant que les arbitres seront d’une telle naïveté, je ne veux pas dire complices, il sera difficile que le football avance », a ainsi balancé Christian Gourcuff après la frustrante défaite rennaise.

>> A lire aussi: «On fait clairement un match de merde», Rachid Ghezzal livre l’analyse du jour