Lyon-Stade Rennais: Mathieu Valbuena permet à un OL ultra laborieux de s'en sortir

FOOTBALL Les Lyonnais ont clairement été malmenés ce dimanche face à Rennes mais ils l'ont emporté de manière assez inespérée (1-0)...

Jérémy Laugier

— 

Mathieu Valbuena a permis à l'OL de remporter un succès aussi précieux que laborieux, ce dimanche.
Mathieu Valbuena a permis à l'OL de remporter un succès aussi précieux que laborieux, ce dimanche. — JEFF PACHOUD / AFP

Un stade quasiment à moitié vide (33.901 spectateurs), un jeu collectif proche du néant comme face à Guingamp (1-3) ou Bastia (2-1 à 11 contre 9) et une blessure musculaire pour Corentin Tolisso (57e), la sinistrose était dans l’air ce dimanche au Parc OL. Sauf que les Lyonnais ont su l’emporter (1-0) face à un Stade Rennais qui repartira avec un bon paquet de regrets.

>> A lire aussi : Ligue 1: L'OL a gagné (mais c'est un miracle)... Revivez Lyon-Rennes (1-0) en live avec nous

Un OL souvent hors du coup… mais auteur d’un petit hold-up. Mapou Yanga-Mbiwa et Anthony Lopes ont chacun touché plus de ballons que le duo d’attaque Lacazette-Fekir. C’est une statistique assez dingue qui en dit long sur l’absence de maîtrise de l’OL, ce dimanche face à Rennes. Entre des relances anodines manquées et dangereuses, ou Rafael sanctionné après avoir mis trop de temps pour effectuer une touche (22e), les signes d’une véritable purge n’ont pas manqué côté lyonnais. Mais Mathieu Valbuena a inscrit le but d’une victoire quasi inespérée sur un service de Rachid Ghezzal (27e). Une sacrée performance comptable puisqu’il s’agissait du seul tir tenté de l’OL lors de la première mi-temps…

Paul-Georges Ntep parfois intenable. Si Rafael a vécu un véritable calvaire sur le plan défensif en première mi-temps, c’est en grande partie en raison de l’activité de Paul-Georges Ntep. Peu inspiré sur les coups de pied arrêtés, l’attaquant rennais a par contre créé d’énormes différences sur son aile gauche, comme sur ce dribble sur lequel le Brésilien a été averti (43e). Moins en vue après le repos, il a surtout manqué une énorme balle d’égalisation (70e), seul au deuxième poteau.

Rennes a bien trop gaspillé. Anthony Lopes a certes réalisé un match très solide, surtout dans son contexte personnel très délicat. Mais il n’empêche que les Bretons (13 tirs à 5) sont passés à côté de bien trop d’opportunités ce dimanche. Adrien Hunou a été un poil court sur un centre de Romain Danzé (7e), puis Giovanni Sio (30e, 44e) et Romain Danzé ont manqué des occasions en or. La belle horizontale de Lopes sur la tête d’Hunou (64e) a elle aussi fait la différence.