CES 2017: Un robot intelligent créé à Lyon dévoilé à Las Vegas

INNOVATION « Hease » va être présenté cette semaine lors de ce rendez-vous mondial de l’innovation technologique…

Elisa Frisullo

— 

La start-up lyonnaise  Hease Robotics a conçu un robot d'accueil capable de renseigner et d'informer le public dans les lieux publics. Lancer le diaporama
La start-up lyonnaise Hease Robotics a conçu un robot d'accueil capable de renseigner et d'informer le public dans les lieux publics. — Hease Robotics

Il mesure 1,55 m et est doté d’une intelligence artificielle qui, selon ses concepteurs, le rend drôle et attachant. Cette semaine, Hease va faire sa première apparition mondiale au Consumer electronic show (CES) de Las Vegas, dédié à l’innovation technologique internationale.

Ce robot d’accueil a été créé en cinq mois seulement par la start-up Hease Robotics fondée entre Rhône et Saône par Max Vallet, un « multi-entrepreneur » de 30 ans, et Jade Le Maître, docteur en robotique.

« En faisant des recherches, je me suis aperçu qu’en matière de robotique, ce que je cherchais n’existait pas. Il manquait un robot capable de renseigner de manière autonome les gens et d’interagir avec eux de manière ludique », explique Max Vallet. Après avoir sondé des aéroports, des gares et de grands magasins, le jeune entrepreneur réalise que, comme lui, ces entreprises aimeraient pouvoir être dotées d’un robot capable de venir en aide au personnel et d’accueillir et renseigner le public là où la présence humaine se fait plus rare.

>> A lire aussi : Des robots pour permettre aux jeunes hospitalisés d'être un peu à la maison

Expérimenté dans des lieux publics dès janvier

« Hease a deux usages. Il vient en complément du personnel d’accueil pour l’aider dans des tâches qui pourraient être données à un robot et lui permettre de se recentrer sur des missions plus gratifiantes. Mais il assure également le service d’accueil dans les lieux où cela n’existe pas ou pas de manière satisfaisante comme les aéroports la nuit, les gares ou dans les magasins trop grands pour trouver rapidement du personnel », ajoute Max Vallet.

La start-up lyonnaise Hease Robotics a conçu un robot d'accueil capable de renseigner et d'informer le public dans les lieux publics.
La start-up lyonnaise Hease Robotics a conçu un robot d'accueil capable de renseigner et d'informer le public dans les lieux publics. - Hease Robotics

Hease ne se contente pas, selon ses créateurs, d’indiquer où sont situés les toilettes, le rayon enfant ou d’informer sur les horaires d’ouverture. Le petit robot, équipé d’un écran tactile, est doté d’une intelligence artificielle et d’un système de télé présence qui lui permettent de se balader dans un lieu et de répondre et d’interagir avec son utilisateur.

>> A lire aussi : Un robot-poubelle, Gare de Lyon, pour changer le comportement des voyageurs

En vente fin 2017

Au lendemain du salon de Vegas, les entrepreneurs devraient expérimenter leur prototype dans des entreprises qui auraient déjà montré un grand intérêt pour le robot d’accueil à Lyon et dans d’autres villes françaises. « Cette phase va durer de janvier à septembre. Puis au cours du dernier trimestre 2017, nous lancerons la commercialisation de Hease », ajoute le président de la start-up, qui a investi 70 % de fonds propres dans sa société pour donner naissance « à ce gros bébé ».

Pour fabriquer les petits frères et sœurs de Hease, dédiés à le vente, l’entreprise devrait lancer fin 2017 une levée de fonds. Elle espère rapidement s’imposer à l’international comme un acteur incontournable et vise les 30 % du marché mondial de la robotique d’hospitalité et d’accueil en 2019.