Pollution: Circulation alternée vendredi à Lyon et Villeurbanne, une première

QUALITÉ DE L'AIR Le préfet demande la gratuité des TCL vendredi, journée lors de laquelle seuls les véhicules impairs pourront rouler…

Elisa Frisullo

— 

L'épisode de pollution dure depuis le 30 novembre dans le bassin lyonnais.
L'épisode de pollution dure depuis le 30 novembre dans le bassin lyonnais. — Jeremy Laugier / 20 Minutes

Une décision prise en urgence en raison de l’accentuation du pic de pollution. Ce mercredi midi, le préfet du Rhône Michel Delpuech a annoncé la mise en place de la circulation alternée vendredi à Lyon et Villeurbanne, deux communes asphyxiées comme plusieurs secteurs d’Auvergne Rhône-Alpes par les particules fines depuis le 30 novembre.

Cette mesure exceptionnelle, mise en place mardi à Paris, n’était pas envisagée mardi dans le bassin lyonnais lorsque 20 Minutes a interrogé la préfecture à ce sujet. Les services de l’Etat s’attendaient alors à une légère amélioration de la qualité de l’air et avaient expliqué que la circulation alternée était déclenchée en cas d’alerte 3 à la pollution, niveau atteint après quatre jours de dépassements des seuils (80 microgrammes/m3).

>> A lire aussi : Qualité de l'air: Bientôt une vignette anti-pollution dans le Rhône

La qualité de l’air va rester très mauvaise

« Le relevé de situation fourni à midi ce mercredi 7 décembre fait apparaître un taux de 90 µg/m³ faisant suite aux 80 observés le 6 décembre, 76 observés le 5 décembre, les jours précédents étant à un niveau nettement inférieur, 57 et 54 µg/m³», indique ce mercredi la préfecture. Pour l’heure, donc, la situation ne justifie pas le déclenchement du niveau 3 d’alerte.

« Mais compte tenu des prévisions qui indiquent que le seuil de 80 µg/m³ est susceptible d’être de nouveau dépassé le 8 décembre, le préfet, vient de décider, par anticipation, que la circulation alternée se mettrait en place à Lyon et à Villeurbanne ce vendredi 9 décembre à partir de 5 heures du matin », ajoutent les services de l’Etat.

>> A lire aussi : Pollution: Deuxième jour de circulation alternée à Paris et en proche banlieue

La gratuité des TCL mal engagée

Seuls les véhicules impairs pourront circuler. Pour être efficace, la circulation alternée doit s’accompagner de la gratuité des TCL, mesure à laquelle la Métropole n’a jamais été favorable. Le préfet a donc « invité » ce mercredi le maire PS de Lyon Gérard Collomb à « mettre en œuvre toutes les mesures permettant la gratuité des transports en commun ». Mercredi soir, les services de l’édile lyonnais ont indiqué « qu’à ce stade, la gratuité des TCL vendredi n’était pas envisagée ». En revanche, une heure de Vélo-V gratuite et de Bluely sera proposée aux usagers ce jour-là.

Si Gérard Collomb décide finalement d’ici à vendredi de donner une suite favorable à la requête du préfet, se posera alors la question du fonctionnement des TCL, perturbés matin et soir aux heures de pointe par la grève des agents à l’appel de la CGT. Mercredi, Keolis Lyon, exploitant du réseau, ne connaissait pas l’état de mobilisation de ses personnels pour le 9 décembre.