Lyon: Le public se mobilise après le vol de centaines de jouets à la Croix-Rouge

NOËL Les cadeaux prévus pour 650 enfants ont été dérobés...

Elisa Frisullo

— 

Pour plus de 13.0000 euros de jouets ont été volés dans l'entrepôt de la Croix-Rouge près de Lyon. Illustration.
Pour plus de 13.0000 euros de jouets ont été volés dans l'entrepôt de la Croix-Rouge près de Lyon. Illustration. — SERGE POUZET/SIPA

L’appel à la générosité lancé il y a dix jours a été entendu. Mais la mobilisation se poursuit à la Croix-Rouge Française pour pouvoir offrir un Noël aux enfants défavorisés du Rhône. Mercredi, l’unité de l’Est Lyonnais de l’association avait collecté plus de 6.000 euros sur les 10.000 euros espérés dans le cadre d’un appel au don lancé pour compenser le vol de centaines de jouets neufs.

Ces poupées, peluches et autres jeux de société, obtenus tout au long de l’année auprès des commerçants, avaient été dérobés lors d’un cambriolage perpétré dans la nuit du 22 au 23 octobre dans un entrepôt de la Croix-Rouge situé à Décines, dans l’Est Lyonnais. Pour plus de 13.000 euros de marchandises avaient ainsi été volés, selon l’association, réduisant à néant les efforts fournis ces derniers mois.

Les arbres de Noël prévus auront lieu

Ce n’est pas la première fois que la Croix-Rouge est la cible de voleurs. « Il y a eu d’autres cambriolages par le passé, mais celui-ci nous a révoltés car il s’agissait de cadeaux pour les enfants et qu’à l’approche des Fêtes, nous n’étions pas certains de pouvoir maintenir les arbres de Noël prévus dans le département pour 650 enfants, confie Alain Murat, président de l’Unité locale de la Croix Rouge. Mais le public a répondu présent et cela nous a réellement réconfortés ».

Grâce aux chèques envoyés à l’association, à la campagne de crowdfunding lancée sur le net et aux jouets d’occasion déposés spontanément par le public, l’association pourra organiser comme prévu les après-midis de fêtes destinées aux enfants.

Les dons en argent, privilégiés pour racheter des jouets adaptés aux enfants de tout âge et de même valeur sont encore possibles jusqu’au 15 décembre pour compenser la totalité des articles dérobés.