ASSE-OM: Les Marseillais vont (un peu) mieux mais Ruffier a dégoûté Gomis et Thauvin

FOOTBALL Dépassés samedi à Monaco (4-0), les joueurs de Rudi Garcia auraient mérité mieux que le match nul (0-0), ce mercredi à Saint-Etienne...

À Saint-Etienne, Jérémy Laugier

— 

Tomas Hubocan a été une des belles satisfactions côté marseillais, ce mercredi.
Tomas Hubocan a été une des belles satisfactions côté marseillais, ce mercredi. — JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Cohérents et solides à défaut d’être géniaux, les Marseillais auraient mérité de l’emporter, ce mercredi à Saint-Etienne (0-0). Mais pour le foot champagne cher à Rudi Garcia, il faudra encore repasser (2 buts en 5 matchs de L1 avec lui).

La claque de Monaco digérée. 60 % de possession de balle et 13 tirs à 6 : il était difficile de prédire pareille mainmise de l’OM sur la pelouse d’un habitué au Top 5 de Ligue 1. Surtout quatre jours après la cuisante défaite à Monaco (4-0). Mais avec le déjà presque indispensable Maxime Lopez à la baguette (92 ballons touchés), Marseille a imposé son rythme, quasiment d’un bout à l’autre de la rencontre. Seuls une reprise manquée de Saivet (15e) et un centre de Théophile-Catherine un peu trop enlevé pour Hamouma (78e) ont fait trembler Pelé.

Gomis et Thauvin manquent le coche. Pour le reste, les Olympiens ont obtenu les plus belles occasions du match. Hué et insulté par une partie du Chaudron pour ses retrouvailles avec son club formateur, Bafé Gomis a failli obtenir sa revanche. Sur un subtil ballon piqué de Maxime Lopez au-dessus de Selnaes, l’attaquant marseillais s’est retrouvé seul face à Stéphane Ruffier. Actuellement monstrueux, le gardien des Verts a repoussé sa tentative (31e), tout comme les deux suivantes de Florian Thauvin, lui aussi en excellente position (36e, 45e). Cet OM (11e de L1) doit désormais apprendre à être plus tueur dans ses temps forts.

>> A lire aussi: Bafé Gomis va «se faire siffler comme jamais» dans le Chaudron... puis au Parc OL?

La surprise Hubocan. Après s’être uniquement appuyé sur Karim Rekik depuis son arrivée, Rudi Garcia a tenté l’option Tomas Hubocan au poste de latéral gauche mercredi. Titulaire pour la première fois depuis un déplacement à Guingamp le 21 septembre (3-2), le défenseur slovaque a plutôt montré de belles choses. Solide défensivement, il s’est même offert quelques précieuses montées dans son couloir. Mais il en faudra plus pour débloquer l’attaque marseillaise.