Violences conjugales: Six femmes décédées sous les coups dans le Rhône en 2015

MALTRAITANCE La préfecture a dévoilé ce vendredi les chiffres des violences faites aux femmes dans la région....

Elisa Frisullo

— 

Illustration d'une femme battue et de violences conjugales.
Illustration d'une femme battue et de violences conjugales. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Elles sont décédées sous les coups portés par leur mari, leur conjoint. A l’occasion du plan de mobilisation 2017/2019 contre les violences conjugales présenté mercredi par la ministre des droits des femmes Laurence Rossignol, la préfecture de région a dévoilé les chiffres de la région Auvergne Rhône-Alpes.

En 2015, 12 femmes ont été tuées (122 sur le territoire national) dans le cadre de violences, indiquent les services de l’Etat ce vendredi, dont six dans le département du Rhône. Sur les 233.000 victimes enregistrées chaque année en France, seules 14 % d’entre elles portent plainte. Un peu plus de 2200 procédures ont ainsi été engagées en 2015 dans le Rhône par des femmes battues à l’encontre de leur bourreau.

Faciliter le parcours des victimes

Chaque année, un millier de femmes menacées et leurs enfants sont accueillis et pris en charge par les associations du département engagées dans la lutte contre les violences conjugales et l’aide aux victimes. Parmi elles, 130 victimes ont bénéficié, en 2015, d’un hébergement mis à leur disposition pour les protéger, ajoute la préfecture du Rhône.

>> A lire aussi : Géolocalisation, alerte... L'application qui vient en aide aux femmes victimes de violences lancée dans le Var

Parmi les mesures prévues dans le cadre du nouveau programme d’actions, le numéro unique 3939, anonyme et gratuit, devrait être renforcé. Le nombre d’intervenants sociaux dans les gendarmeries et commissariats devrait également augmenter pour faciliter le parcours des femmes victimes. Le gouvernement s’est également engagé à renforcer le nombre de lieux d’écoute et d’hébergement.