ASSE: Pour fêter la qualification en Ligue Europa, Christophe Galtier hausse le ton devant la presse

FOOTBALL L'entraîneur stéphanois en a marre des critiques concernant les faiblesses de son secteur offensif, encore muet jeudi face à Mayence (0-0)...

A Saint-Etienne, Jérémy Laugier

— 

Christophe Galtier, dimanche dernier lors de la défaite (0-1) face à l'OGC Nice.
Christophe Galtier, dimanche dernier lors de la défaite (0-1) face à l'OGC Nice. — ROMAIN LAFABREGUE / AFP

On n’avait vraiment pas vu le coup venir. Certes, le désert technique affiché par l’ASSE en deuxième période, jeudi contre Mayence (0-0) n'incitait pas à arroser la salle de presse avec du champagne. Mais on imaginait quand même Christophe Galtier débarquer tout sourire pour commenter cette nouvelle qualification en 16es de finale de Ligue Europa. Visage ultra fermé, l’entraîneur stéphanois a d’abord lancé un lucide « Autant on a bien démarré, autant on a souffert après… » Il a ensuite pris de longues secondes avant d’enchaîner le fond de sa pensée, en éclatant d’un coup les décibels de la sono.

« Ce n’est pas donné à tous les clubs français d’être qualifiés au bout de la 5e journée de poule, et ce pour la deuxième fois d’affilée », a-t-il martelé à deux reprises. « Je sais que le débat va être mené sur le secteur offensif et sur le fait qu’il n’y ait pas eu de but, a enchaîné Christophe Galtier. Vous avez raison. Mais j’espère que tous ici présents dans la salle, vous allez avoir l’honnêteté de dire que dans ce secteur-là, on est très affaiblis. »

>> A lire aussi: Du jeu, puis de la résistance et un grand Ruffier... L'ASSE se qualifie pour les 16es

Seul Robert Beric manque cruellement à l'attaque de l'ASSE

Au vu du regard noir adressé aux journalistes, on accepte volontiers sa vive requête, à condition de préciser que seul Robert Beric (10 buts en 27 matchs officiels avec l’ASSE) présente de véritables garanties de finisseurs. Les deux autres blessés du moment en attaque (en plus de Monnet-Paquet, sorti avant l’heure de jeu jeudi), Romain Hamouma (33 buts et 22 passes décisives en 156 matchs) et surtout Alexander Söderlund (3 buts en 25 matchs) ont rarement brillé par leur efficacité.

Le mois de novembre est particulièrement difficile pour l'attaque stéphanoise.
Le mois de novembre est particulièrement difficile pour l'attaque stéphanoise. - Capture d'écran du site de la LFP

Quantitativement et surtout qualitativement, Saint-Etienne est à ce jour trop faible devant pour s’installer à nouveau dans le Top 5 de Ligue 1. Ces dernières semaines, les Verts ont ainsi été incapables de trouver la faille face à la 17e défense de L1 (Metz) et à la 16e de Bundesliga (Mayence). « Mais ce n’est pas donné à tout le monde d’être qualifiés deux fois d’affilée lors de la cinquième journée », a tenu à rappeler Christophe Galtier. Oui, oui, une troisième fois. Pour la route.

>> A lire aussi: Seul un but contre son camp pouvait délivrer cette ASSE