Primaire à droite: Qui sont les jeunes qui soutiennent Fillon?

POLITIQUE Arrivé en tête du premier tour de la primaire à droite, François Fillon était à Lyon mardi soir pour un meeting auquel ont assisté de nombreux jeunes…

Caroline Girardon

— 

Lyon, le 22 novembre 2016. Les jeunes sont venus nombreux au meeting de François Fillon.
Lyon, le 22 novembre 2016. Les jeunes sont venus nombreux au meeting de François Fillon. — C. Girardon / 20 Minutes

Pour lui, l’issue du scrutin ne fait aucun doute. Adrien, 19 ans, étudiant en première année de médecine le clame haut et fort : François Fillon ne peut pas perdre la primaire à droite ce dimanche prochain face à Alain Juppé.

« L’écart est trop important », argumente le jeune homme,venu assister au meeting de son poulain, mardi soir à Lyon. Pourtant François Fillon n’était pas son premier choix. « J’ai voté Sarkozy dimanche dernier », avoue-t-il.

>> A lire aussi : Fillon vs. Juppé: Qu'est-ce qui les rassemble, qu'est-ce qui les oppose?

« Je voulais voir ce que François Fillon pouvait donner », poursuit le garçon qui a entraîné dans son sillage deux de ses amis. « J’ai suivi par curiosité », confesse Abdelkrim, l’un d’eux, étudiant en bac pro électrotechnique.

« La politique, je regarde de loin… mais ça m’intéresse quand même », poursuit l’étudiant qui ne se définit « pas spécialement comme quelqu’un de droite ».

>> A lire aussi : A Toulouse, les jeunes avec Juppé gardent la pêche

Frédéric, 18 ans, s’est lui aussi laissé facilement convaincre par son ami, intrigué par la question des 39 heures. « Cela permettrait sûrement à la France d’être plus compétitive. Je trouve cette proposition intéressante ».

« Juppé n’a pas vraiment un programme de droite »

« Juppé n’a pas vraiment un programme de droite. Rien ne va changer avec lui. Ou du moins pas grand-chose », argumente Adrien, séduit par l’idée de supprimer 500.000 emplois dans la fonction publique.

Si Frédéric souligne le fait que François Fillon « ne se met jamais en avant », Grégoire dit apprécier sa « façon d’encaisser face aux critiques ». « Il réfléchit vite et répond d’une belle façon en général. Il arrive à démonter calmement les arguments adverses ou ce qui lui est reproché », estime le jeune homme, âgé de 24 ans, entrepreneur en fin d’étude.

« Au cœur de la droite »

Lui a voté Fillon dès le premier tour, comme son amie Juliette, élève avocate. « Je viens voir ce qu’il donne en public car un Président de la République doit avoir du charisme », explique la jeune femme avant d’ajouter : « En réalité, je trouve surtout qu’il a un bon programme et suis d’accord avec la plupart de ses idées » comme « le libéralisme qu’il défend » ou le « retour aux 39 heures ». Même ses positions les plus conservatrices, elle les approuve. « On est au cœur de la droite », répond-elle.

>> A lire aussi : François Fillon est-il vraiment la version française de Margaret Thatcher?

Lucie et Manelle, 18 ans, toutes deux étudiantes en droit ont également fait le déplacement avec Omaima, leur copine, inscrite en licence de gestion, poussées par « un devoir citoyen ». « Avant d’aller voter, il faut savoir ce que les candidats veulent faire », argumente la seconde. « Beaucoup de nos copains ne s’intéressent pas à la politique mais se plaignent une fois que les élections sont passées ».

« Ils ne font pas la démarche de se bouger. C’est dommage car il y avait beaucoup de nouvelles têtes à la primaire. On voit qu’il y a du changement », poursuit Lucie qui a voté Copé au premier tour. Mais pas question de suivre les consignes de son mentor politique. La jeune femme ne soutiendra pas Juppé dimanche prochain.

« Déjà son âge. Il est bien trop vieux. Et je ne suis pas sûre qu’il veuille vraiment redresser la France », conclut l’étudiante.