OL: «Marrante» ou «pitoyable», que pensent les supporters lyonnais de la com' contre le PSG?

FOOTBALL Les habitués du Parc OL ne comprennent pas tous cette insistante campagne de troll visant l'ambiance à Paris pour lancer la rencontre du 27 novembre...

Jérémy Laugier

— 

Les supporters lyonnais fêtent ici un succès (3-0) en Ligue des champions avec l'attaquant de l'OL Maxwel Cornet.
Les supporters lyonnais fêtent ici un succès (3-0) en Ligue des champions avec l'attaquant de l'OL Maxwel Cornet. — Thibault Camus/AP/SIPA

Plus que la mi-temps disputée par Nabil Fekir en bleu contre la Côte d’Ivoire ou la perspective du LOSC-OL de ce vendredi (20h45), c’est bien l’intense troll de l’ambiance au Parc des Princes qui a occupé les supporters lyonnais durant la trêve internationale. 20 Minutes a cherché à cerner les différents points de vue des habitués du Parc OL.

>> A lire aussi: L'OL trolle de nouveau le PSG sur ses supporters, il s'annonce sympa ce match

Pour certains, c’est un coup « réussi et marrant ». « Je trouve ça marrant, estime Maxime, abonné au virage sud. Il n’y a rien de méchant. Depuis quatre ans et l’arrivée du Qatar, tout le monde se moque de l’ambiance du Parc des Princes. Une communication sert à faire parler, et dans ce sens elle est parfaitement réussie, notre stade sera plein contre le PSG [le 27 novembre]. » « Je pense que s’il n’y a pas d’insulte, si c’est taquin, je n’y vois pas d’inconvénient. ça me fait plutôt sourire, partage Thierry Greco, lui aussi abonné. j’ai toujours aimé le chambrage dans le football. Maintenant, est-ce au compte officiel de l’OL de lancer ce genre de vanne ? »

D’autres ne voient pas vraiment le but. « J’ai un peu de mal à cerner le but de cette com', indique Sébastien, abonné au virage nord du Parc OL. Si le but est de créer artificiellement une rivalité type OM-PSG dans les années 1990, ça fonctionne un peu. Si c’est juste pour faire du bruit autour de ce match et vendre les places à 300 balles… »

Ils sont « solidaires » des ultras parisiens. « Ce qui m’embête le plus dans cette campagne, c’est le fait que le club chambre sur l’ambiance alors que la situation à Paris est particulière, rappelle Florian du virage sud. Nous avons plus tendance à être solidaires de leurs ultras qu’à se foutre de leur gueule. » Un point de vue majoritairement partagé à Lyon, à l’image de Benoît : « Les ultras parisiens n’y sont pour rien. Si tu veux faire une com' intelligente, à la limite invite-les à donner de la voix plutôt que de vanner. » « Cette ingérence de la com' dans l’univers du supportérisme est désolante », poursuit Fabien, du virage nord.

>> A lire aussi: Chants, danse grecque et sol tremblant… Pas mal, ce retour des ultras au Parc des Princes

Ils s’estiment « détestés » par la France du foot. La plupart des Lyonnais ne craignent pas vraiment d’avoir face à eux les supporters de toute la France. « Je pense que la France entière nous déteste déjà depuis longtemps, confie Thierry Greco. Quoi qu’on fasse, nous serons toujours jugés ou regardés. Les supporters adverses haïssent Jean-Michel Aulas et donc l’OL aussi. » « L’OL ne sera jamais apprécié nationalement, donc à la limite, cette campagne visant le PSG n’est pas grave », confirme Thibaut, abonné du virage nord.

« En y réfléchissant, j’avoue que ça me fait même un peu marrer de voir tout le monde s’exciter pour pas grand-chose », va même jusqu’à glisser Sébastien. Une dérision que ne partage toutefois pas tout le monde au Parc OL. « La France du foot déteste déjà notre club à cause de la communication d’Aulas, qui ne s’arrange pas avec les années, regrette François, lui aussi membre du virage nord. On est la risée et on ne fait rien pour changer les choses. » « Plus que d’être détestés, on passe surtout pour des cons sur ce coup », conclut amèrement Benoît.

Certains réclament « plus d’humilité ». « Je trouve que cette communication est mal faite. On devrait avoir un peu plus d’humilité en ce moment », indique Olivier, abonné du virage sud. « Cette dernière campagne de com' du club est pitoyable, considère même François. On n’est pas au niveau sur le terrain et au classement, aussi bien en L1 qu’en C1. Notre qualité de jeu est proche du néant. Qu’on la mette en veilleuse ! »

>> A lire aussi: «Parisiens, faites gaffe, chez nous on chante», quand l’OL chambre le PSG

Ils pronostiquent « un joli retour de bâton ». « Ce que fait l’OL, c’est un coup à court terme, en plantant un objectif à la noix [“le record de décibels”] pour gratter quelques centaines de billets, juge Benoît. Sur le moyen terme, c’est une connerie car même si tu monopolises l’actu avec la marque OL, il ne s’agit pas d’un people mais d’un club de foot. L’image est tout aussi importante que la notoriété. Tu attises donc la haine et tu peux te manger un joli retour de bâton dans la gueule dès le lendemain du match. »

Un scénario que souhaiteraient même certains supporters lyonnais, très remontés contre cet insistant troll face au vainqueur des quatre dernières éditions de la Ligue 1. « On va se faire botter par Paris et le seul bruit qu’il y aura au Parc OL, ce sera les sifflets du public », balance ainsi François. Vivement le 27 novembre, non ?