Lyon: Les profs du lycée Lumière en grève pour enseigner dans des locaux décents

LYCEE Les enseignants ont prévu de manifester jeudi devant la région Auvergne Rhône-Alpes, chargée des lycées…

Elisa Frisullo

— 

Lyon, novembre 2016. Les professeur du lycée Lumière ont déposé un préavis de grève pour récamer la rénovation de leur établissement, très vétuste. Illustration.
Lyon, novembre 2016. Les professeur du lycée Lumière ont déposé un préavis de grève pour récamer la rénovation de leur établissement, très vétuste. Illustration. — E. Frisullo / 20 Minutes

Un état de « délabrement » très avancé. Ce jeudi, les enseignants et parents d’élèves du lycée Auguste et Louis Lumière ont prévu de se mettre en grève et de manifester devant le conseil régional Auvergne Rhône-Alpes à Lyon pour réclamer la rénovation de leur établissement, promise par la précédente majorité régionale, mais jamais réalisée. Situé dans le quartier des Etats-Unis, cet établissement, qui accueille plus d’un millier d’élèves, a été bâti dans les années 60.

Depuis, le bâtiment dédié aux sports a été rénové, un internat a été construit en 2005. Mais les locaux d’enseignement n’ont jamais été réhabilités. « Notre public, d’origine sociale très diversifiée, s’entasse et étouffe dans des locaux non isolés, aux fenêtres qui ne ferment plus, aux vitres fendues, aux murs branlants, aux dalles instables du plafond », déplorent les enseignants dans une pétition mise en ligne il y a deux jours et signée par déjà plus de 930 personnes.

Près de 1000 signataires sur la pétition en 48 heures

Parmi les signataires, d’anciens élèves passés par l’établissement il y a plusieurs années évoquent des souvenirs de locaux très vétustes. « Nos élèves ont tellement froid qu’ils gardent leurs manteaux en classe », confie Basile Ducerf, prof de Sciences économiques et sociales.

« Dans les salles et les couloirs, des morceaux de carrelage se sont cassés avec le temps, ce qui fait que nous trébuchons, les prises sont dangereuses, les murs des salles troués, des morceaux de faux plafonds sont tombés… », ajoute l’enseignant, dépité de devoir manifester pour réclamer des locaux corrects pour enseigner.

Lyon, le 16 novembre 2016. Dans une salle du lycée Lumière où les enseignants dénoncent le délabrement avancé des locaux.
Lyon, le 16 novembre 2016. Dans une salle du lycée Lumière où les enseignants dénoncent le délabrement avancé des locaux. - B. Ducerf

 

Des travaux prévus dans le cadre du PPI de la région

La réfection des locaux, évaluée à 20 millions d’euros, avait été votée par le conseil régional en 2012. Des études avaient été réalisées l’année suivante mais n’ont donné lieu ensuite à aucun travaux. « Depuis, aucune information n a été transmise au lycée », selon les professeurs. Réunis en octobre en assemblée générale avec des parents, les enseignants ont donc écrit à la nouvelle majorité régionale pour solliciter un rendrez-vous avec le président LR d’Auvergne Rhône-Alpes Laurent Wauquiez.

La réponse donnée par la vice-présidente en charge des Lycées, Béatrice Berthoux, n’a pas apaisé leur mécontentement. « On nous rappelle que le dossier sera examiné attentivement et que l’internat a été construit en 2005. Mais nous n’enseignons pas dans l’internat », s’agace Basile Ducerf.

Lyon, le 16 novembre 2016. Dans une salle du lycée Lumière où les enseignants dénoncent le délabrement avancé des locaux.
Lyon, le 16 novembre 2016. Dans une salle du lycée Lumière où les enseignants dénoncent le délabrement avancé des locaux. - B. Ducerf

 

Contactée par 20 Minutes, la région a indiqué que la rénovation du lycée, « un dossier suivi de près par les services, devrait être inscrite dans le programme pluriannuel d’investissement » (PPI) qui sera présenté en décembre. Ce mercredi, deux élues du conseil régional, accompagnées du directeur général de la région, se sont rendues au lycée pour visiter les locaux. Béatrice Berthoux devrait recevoir une délégation de professeurs et parents, jeudi, lors de leur rassemblement.