Trafic de drogue: Un vaste réseau démantelé entre la Drôme et l'Isère

ENQUÊTE Neuf personnes, âgées de 20 à 50 ans, ont été placées en garde à vue...

E.F.

— 

Les gendarmes de Grenoble ont enquêté de longs mois sur cette affaire. Illustration.
Les gendarmes de Grenoble ont enquêté de longs mois sur cette affaire. Illustration. — Elisa Frisullo / 20 Minutes

Le cerveau présumé de cette organisation bien rodée a été cueilli lundi à l’aube. Après de longs moins d’enquête et de filature, les gendarmes de Grenoble, épaulés par une unité du GIGN d’Orange, ont démantelé en ce début de semaine un réseau de trafic de stupéfiants entre l’Isère et la Drôme.

Selon France Bleu Drôme Ardèche, le chef aurait été interpellé avec trois de ses complices dans le quartier de Fontbarlettes à Valence. Le reste des trafiquants présumés a été arrêté dans le même temps à Echirolles, Moirans et Voiron.

Des suspects connus de la police pour la plupart

Au total, neuf personnes, âgées de 20 ans à 50 ans et soupçonnées d’être impliquées dans ce trafic de drogue, ont été placées en garde à vue. Lors des perquisitions menées dans la Drôme et l’Isère, 500 grammes de cocaïne, deux kilos de haschich, 55 000 euros, un revolver, des brouilleurs de téléphones et tout le matériel nécessaire pour peser et conditionner la marchandise ont été saisis.

Sur les neuf personnes interpellées, la plupart, dont le cerveau de l’affaire âgé de 39 ans et originaire de Grenoble, sont connues des services de police.