Le maire de Givors veut sauver ses prud'hommes

C. B. - ©2007 20 minutes

— 

Martial Passi, maire (PCF) de Givors, demande à être reçu par Rachida Dati. Il a indiqué hier que la probable fermeture du conseil de prud'hommes de sa ville était « une nouvelle terrible pour les acteurs locaux ». Selon une liste du ministère de la Justice diffusée dimanche, 63 conseils de prud'hommes devraient fermer, dont celui de Givors (195 affaires l'an passé).

D'après Martial Passi, un comité consultatif avait préconisé « une nouvelle répartition des compétences territoriales plus équilibrée en modifiant le découpage actuel entre les conseils de prud'hommes de Lyon et de Givors ». Un rééquilibrage qui constituerait, selon le comité, « un remède à l'engorgement endémique du conseil des prud'hommes de Lyon ».