Démantèlement de Calais: Une centaine de migrants accueillie en Auvergne Rhône-Alpes ce lundi

MIGRANTS Ils sont attendus dans les centres dans la soirée...

Elisa Frisullo

— 

Ce 24 octobre 2016 lors du début du démantèlement de la jungle de Calais.
Ce 24 octobre 2016 lors du début du démantèlement de la jungle de Calais. — AFP

Le premier bus en provenance du nord de la France est attendu dans la soirée. Dans le cadre du démantèlement de la « jungle » de Calais, qui a débuté ce lundi matin, 751 migrants seront accueillis dans la région Auvergne Rhône-Alpes et répartis sur 24 sites dans les prochaines semaines, selon la préfecture de Région. Le Rhône devrait ainsi voir arriver 185 personnes qui seront prises en charge dans sept établissements de l’agglomération lyonnaise.

Dès ce lundi, 138 personnes, qui ont quitté les premiers Calais, sont attendues dans dans la région, dont une cinquantaine à Bellignat dans l’Ain et une dizaine à Aix-les-Bains, en Savoie.

>> A lire aussi : EN DIRECT. Démantèlement de la «jungle» de Calais: 711 migrants sont déjà partis ce matin...

Soixante-dix-huit personnes prises en charge à Lyon et Villeurbanne

Dans le Rhône, 28 personnes seront hébergées dès ce soir dans le 3e arrondissement de Lyon, dans des logements gérés par habitat et Humanisme. Une cinquantaine de migrants seront également pris en charge à Villeurbanne dans le centre de transit de Villeurbanne géré par Forum Réfugiés Cosi, précise la Préfecture.

Dans cet établissement, comme dans les autres structures de ce type réparties dans toute la France, les migrants seront logés, nourris et entourés dans leurs démarches administratives le temps que leur demande de droit d’asile, déjà déposée pour la majorité, soit examinée par l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofpra).