« Le Grand Lyon a fait un grand bond en avant »

Frédéric Crouzet - ©2007 20 minutes

— 

« Nous avons été fidèles à nos orientations. Et nous avons dépassé nos ambitions. » Auto satisfecit général hier à la communauté urbaine de Lyon, où son président Gérard Collomb (PS) et 26 vice-présidents ont dressé le bilan de leurs six années de mandat. La collectivité, qui regroupe 57 communes et dispose d'un budget annuel de 1,5 milliard d'euro, a « fait un grand bond en avant depuis 2001 », selon Gérard Collomb, citant les places conquises par l'agglomération dans les palmarès économiques.

« Nos investissements sont passés de 150 à 750 millions d'euros par an », dit-il. A l'actif du Grand Lyon, on notera par exemple la restructuration des berges du Rhône, la construction de 7 250 logements (dont 2 500 sociaux), la création de nouveaux quartiers comme la Confluence (Lyon 2e) et le Carré de Soie (Villeurbanne-Vaulx-en-Velin). Ou le développement des transports en commun (932 millions d'investissement) avec la création de deux lignes de tramway. Une des réalisations les plus emblématiques demeure la mise en service des 4 000 Vélo'V, projet qui n'était pourtant pas inscrit dans le plan de mandat rédigé en 2001. En revanche, le bouclage du périphérique, qui devait « avancer » sous ce mandat, est toujours au point mort. « On ne peut pas déposer notre dossier du tronçon ouest tant que les périmètres de risque ne sont pas définis par l'Etat. Ils ne le seront pas avant 2010 », justifie Gérard Collomb. L'élection du président du Grand Lyon aura lieu en avril 2008, par 157 maires et conseillers municipaux élus en mars.