Lyon-Guingamp: Sergi Darder tient à «demander pardon aux supporters de l’OL»

FOOTBALL Le milieu de terrain espagnol s’est présenté devant la presse ce samedi pour évoquer « le problème de confiance » de l’OL, qui a concédé face à Guingamp sa 5e défaite lors de ses six derniers matchs…

Propos recueillis par Jérémy Laugier

— 

Alexandre Lacazette et Sergi Darder sont apparus très marqués après le nouveau revers lyonnais, ce samedi face à Guingamp.
Alexandre Lacazette et Sergi Darder sont apparus très marqués après le nouveau revers lyonnais, ce samedi face à Guingamp. — Laurent Cipriani/AP/SIPA

Très apprécié des supporters lyonnais depuis son arrivée durant l’été 2015, Sergi Darder est sorti sous les sifflets du Parc OL ce samedi (67e). Il s’agit surtout d’une question de timing puisqu’il a été remplacé après le deuxième but breton (1-2), et qui plus est par Mathieu Valbuena. Malheureux offensivement avec trois belles opportunités gâchées à cause de contrôles hasardeux, l’ancien milieu de terrain de Malaga ne s’est pas caché devant la presse.

>> A lire aussi: Cette fois, l'OL s'enfonce profondément dans la crise

Comment expliquez-vous ce nouveau revers (1-3) ?

Je ne sais pas ce qu’il se passe. Je pense qu’on fait ce qu’on peut. On n’a pas beaucoup de confiance et quand les choses ne commencent pas bien, ça continue à aller mal. Je pense qu’on a fait une bonne première mi-temps (1-0). On aurait même pu mener 2-0 ou 3-0. Si on n’arrive pas à marquer toutes nos occasions, c’est difficile de gagner. Leurs deux buts rapides en deuxième mi-temps, ça a été très dur pour la tête.

Comment inverser cette spirale négative ?

On a besoin de parler avec le coach et entre joueurs pour corriger ça. On a fait beaucoup de matchs comme ce soir. Je ne sais pas ce qu’on doit changer. On a déjà changé le système, mais on a besoin de changer quelque chose, et surtout de gagner.

>> A lire aussi: C'est quand même un drôle de joueur (et de bon mec) ce Sergi Darder

Le vestiaire est-il toujours derrière Bruno Genesio ?

Ce n’est pas un problème de coach, ni de président ou de supporters. Le problème, c’est nous. C’est nous qui jouons et nous qui ne faisons pas de bonnes choses. C’est pour ça que j’aimerais demander pardon à l’OL et surtout aux supporters. Ça, ce n’est pas l’OL ! L’OL est habitué à gagner. Nous n’arrivons pas à le faire mais nous faisons tout ce que nous pouvons. Je suis sûr que ça va changer mais je ne sais pas quand. J’espère que ce sera le plus vite possible.